4 idées à la con pour pimenter son hiver

rando à la con

Vous aussi quand vous jouez au plus con, vous êtes rarement perdant ? Alors bienvenue chez Chilowé ! La communauté accueille à bras ouverts toutes celles et ceux qui suivent cette philosophie de vie. Pour rappel : on a lancé une agence de voyages en plein confinement. Et puisque depuis on a créé une centaine de micro-aventures et envoyé près de 3000 Chilolos dans la nature, on a décidé de continuer sur cette voie. Les week-ends hivernaux ne dérogeront évidemment pas à la règle. Comme dit Lino Ventura dans Les Tontons flingueurs : « Les cons ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît ». On a dans notre botte 4 idées à la con pour aventurier.es un peu barré.es.

Faire une virée à vélo sous -1000°

Ce week-end de grand froid, au lieu d’aller réchauffer nos ptits corps sur un dancefloor, on va aller les faire tâter de la selle. Une virée à vélo alors qu’il fait -1000 dehors : c’est bien une idée à la con. Pour réaliser ce projet, les possibilités sont infinies ! On a quand même des petites idées d’itinéraires qui méritent le détour…

En avant Guingamp ! – ©Florent Tijou

C’est quoi le plan ?

Si on a deux jours, on part se perdre en Camargue, suivre la route des grands crus de Bourgogne ou bien s’aérer les bronches sur la Côte d’Opale. Si on a trois jours ou plus, on rallie Paris à Londres, longe la Loire, traverse la Bretagne ou le Marais Poitevin ! Pour celles et ceux qui vivent à Paris, vous trouverez sans doute votre bonheur parmi ces 8 suggestions d’itinéraires vélo praticables toute l’année.

Comment on s’organise ?

Les équipements : un VTC léger ou un vélo de gravel, un casque, une ou deux sacoches, un cuissard et un pantalon, un tee-shirt manche longue en mérinos, une polaire et un coupe-vent imperméable (règle des 3 couches), un bonnet, des gants, de quoi bivouaquer si on dort dehors, du matériel de réparation (au minimum de quoi réparer une crevaison), une CB et une carte d’identité.

À lire aussi : 👉 Débuter en bikepacking : 10 équipements indispensables

Préparer l’itinéraire : soit on télécharge une trace existante sur son smartphone, soit on la trace sur l’appli Komoot qu’on recommande les yeux fermés (mais pas quand on pédale), soit on utilise une bonne vieille carte IGN.

3 bonnes raisons de faire cette connerie :

  • C’est l’occasion de faire le plein d’endorphine plutôt que le plein de Gin.
  • Vous avez déjà coché la bonne résolution « faire plus de sport » avant même de commencer la nouvelle année.
  • On brûle encore plus de calories lorsqu’on fait du sport dans le froid.

Construire un igloo

Ça sert à rien et ça aura fondu dans 2 jours, mais franchement : qui n’a jamais eu ce rêve gamin.e ? Et qui est parvenu à aller au bout du projet ? C’est-à-dire jusqu’à un igloo fermé jusqu’en haut, pas une espèce de vieille tasse à thé en neige. Si vos réponses sont dans l’ordre : « moi » et « pas moi », c’est le moment de prendre une revanche sur la vie.

Idées con nouvel an
Encore un.e qui n’est pas allé.e au bout – ©Martin Sanchez

C’est quoi le plan ?

Prenez un billet de train direction un endroit avec de la bonne peuf qui colle : Alpes, Vosges, Montagnes du Jura, Pyrénées. Il faut un terrain avec au moins 60 à 70 cm d’épaisseur de neige. Construisez un igloo et dormez dedans : vous venez de réaliser un rêve d’enfant.

Comment on s’organise ?

En creusant une partie de l’igloo plutôt qu’en faisant des murs trop élevés, on apporte de la solidité à la construction (eh oui Jamy !). En plus on économise du temps et de la sueur (merci Jacky). Voilà pour nos conseils. Pour le reste matez plutôt cette vidéo absolument géniale de notre copain Xavier ! Et si vous voulez une séance de coaching sur le sujet, on vous emène dans le Beaufortain pour un week-end igloo et raquettes.

3 bonnes raisons de faire cette connerie

  • Faire un truc de ouf avec ses petites mains
  • Passer la soirée à l’abri
  • Faire crac-crac sous la neige

À lire aussi : 👉 Comment faire crac-crac dans la nature ?

Jouer son week-end aux dés

Au lieu de choisir son week-end, laissons le hasard le faire pour nous. Aussi génial que très con, jouer son week-end aux dés peut aussi bien nous mener au milieu d’un champ de terre avec rien, que sur un spot de malade avec une vue de dingue sur la nature.

Idées cons nouvel an
Dé-tour par la mer ou par la montagne ? – ©Jules à la Bougeotte

C’est quoi le plan ?

En gros tout se joue au lancé de dé et ce sont les chiffres obtenus qui indiquent la marche à suivre. On est sur du lâcher-prise total ! 

Comment on s’organise ?

Avoir 2 dés. Pour que hasard ne devienne pas bazar, on a établi quelques règles pour faire n’importe quoi, mais avec sérieux. Ainsi les numéros correspondent tantôt à des directions à prendre, des distances, des endroits où bivouaquer, les plats du menu à commander, un restaurant gastro ou un boui-boui… On a testé l’expérience et on vous explique la marche à suivre.

3 bonnes raisons de faire cette connerie

  • Se laisser porter par le hasard et le destin dans nos vies bien contrôlées.
  • Jouer à des jeux de hasard libère de l’endorphine, l’hormone du bonheur. Attention ! On peut donc devenir addict à ce type de week-end.
  • Continuer de jouer sa vie aux dés ensuite : Où passer son Nouvel An ? Qui fait la vaisselle ce soir ?

Aller sur la lune

Alors ça, ça serait vraiment super con parce c’est réservé aux astronautes et donc qu’il faut être ingénieur.e, intégrer l’Agence spatiale européenne et parler couramment anglais. Perso, je ne coche aucune case (team Allemand LV1 levez la main) et en plus on n’a pas le temps de faire tout ça en un week-end. Donc à la place, on vous propose une idée à la con, un peu moins con : une soirée 100% astronomie avec une rando calquée sur le système solaire, observation des étoiles et bonus astrologie avec lecture d’horoscope.

Idée à la con nouvel an
Mon kikiiiiii – ©Nasa

C’est quoi le plan ?

D’abord on choisit un spot avec le moins de pollution lumineuse possible. Pour ça, on peut se référer à cette carte de France. C’est simple : on fuit les zones blanches, rouges, magentas, orange et on vise les zones noires et bleue nuit. Sans surprise c’est plutôt dans les montagnes que ça se passe… Voici quelques options :

  • Le Pic du Midi dans les Hautes-Pyrénées : pour une nuit à l’observatoire astronomique situé à 2800 mètres d’altitude ça va être compliqué car il faut réserver plus d’un an à l’avance, mais l’ensemble des villages des Vallées de Gavarnie autour font partie de la réserve étoilée.
  • Le plateau d’Aubrac dans le centre-sud du Massif central : on plante la tente à 1.200 mètres d’altitude et on profite d’un ciel particulièrement dégagé.
  • Le Parc régional du Morvan en Bourgogne : on grimpe sur le mont Beuvray à 821 mètres d’altitude, qui offre des conditions idéales pour observer les étoiles.

À lire aussi : 👉 10 spots parfaits pour observer les étoiles

Comment on s’organise ?

Il s’agit d’une rando entre le Soleil et Pluton de 24km. 24km, c’est la distance entre ces deux points les plus éloignés de notre système solaire à l’échelle 1 km = 250 millions de km. On se met en route et on fait un break dès que l’on atteint une nouvelle planète. Là, on a l’impression d’être un véritable astronaute. Bonus : on en profite pour lire à chaque étape une partie de son horoscope prévisionnel pour l’année qui arrive. Note informative : à cette échelle, le diamètre de la Terre est de 5 cm (merci Jamy). 

3 bonnes raisons de faire cette connerie

  • Observer les étoiles c’est magique (d’ailleurs on a une micro-aventure astrobivouac pour ça).
  • Vous n’aurez a priori pas d’autres chances dans votre vie de devenir un astronaute le temps d’un week-end.
  • Faire la rando déguisé.e en cosmonaute.

On vous souhaite un bon week-end à la con !

Vous en voulez encore ?