Chilo | List
Chilo | List

5 ateliers DIY avec des artisans des Vosges du Sud

5 ateliers DIY avec des artisans des Vosges du Sud

DIY Vosges du Sud
©Artesia-PM

Pour une fois, on ne touche pas qu’avec les yeux ! Pour notre prochain séjour dans le Massif des Vosges, on met les pieds dans les Vosges du Sud et les mains à la pâte avec des artisans locaux aussi passionnés que passionnants. Si vous débordez de curiosité bien placée, voici 5 ateliers pour apprendre les savoir-faire traditionnels de la vallée et s’essayer au travail de la dentelle, du fer, des végétaux ou encore du sucre !

Travailler le fer au pied du Ballon d’Alsace

La Forge-musée d’Étueffont,  retrace la vie et le travail des Petitjean : 4 générations d’artisans et paysans. Une visite permet de découvrir ces métiers emblématiques et des métiers d’antan : charron, sabotier, cordonnier, vannier, paysan, ainsi que le travail des femmes et l’école d’autrefois dans le piémont vosgien. Chaque mois, des démonstrations sont organisées par des artisans passionnés et de nombreux événements prennent place dans cette atmosphère unique.

Forgeron
On est chaud bouillant ! – ©Communauté de Communes Vosges du Sud

Pour ceux et celles qui veulent se forger une opinion avant (ou après) leur visite, l’Atelier de Max propose différents stage de forge d’avril à décembre. L’artisan Maxime se fera un plaisir de vous accueillir dans son atelier, partager sa passion, mais aussi un repas et surtout un moment convivial !

La forge musée propose également des stages de forge tout niveau sur un week-end, renseignements auprès du musée.

Infos pratiques

S’initier à la vannerie à Ronchamp

La vannerie, ce n’est pas seulement l’art de chambrer ses collègues, mais aussi celui de tresser des fibres végétales comme l’osier, le bambou ou le rotin pour créer des objets et meubles végétaux. Une technique ancestrale qui date de plus de 10 000 ans. Pour en faire son métier en 2024, il fallait OSIER ! Christelle a tout quitté pour se dédier au travail de l’osier. En plus de tisser le Saule, elle cherche à tisser des liens avec un public curieux et/ou converti à l’artisanat.

vannerie dans les vosges
C’est pas des vannes – ©Etienne KOPP – OT Ronchamp

Toute l’année, elle ouvre les portes de son atelier de Vannerie Créative et de son jardin pour partager sa passion : des stages de sessions découvertes sur 1 ou 2 jours, mais aussi des formations professionnelles, des projets d’architecture végétale ou encore des services de recyclage, de réparation et de création sur mesure !

Infos pratiques

Découvrir les bonbons d’Héricourt

Interdiction de repartir des Vosges sans avoir goûté à ses sucreries ! À la confiserie artisanale Western Candys à Héricourt, on visite la fabrique de berlingots, sucettes et bonbons à l’ancienne. De quoi faire repousser les dernières dents de mamie ! Ici, Michael Willeman, notre Willy Wonka de l’Est, est à la tête du laboratoire le plus gourmand des Vosges. Le maître confiseur créé ses propres sucreries depuis 2003 où seuls les arômes et les colorants naturels sont autorisés. Et ça c’est bonbon pour le moral !

DIY Vosges du Sud
La caverne d’ali bonbon – ©CCPH

Des visites sont proposées du mardi au samedi, de 14h à 19h. Mention spéciale pour celle du mercredi, avec démonstration inédite dans les coulisses de la confiserie. NB : penser à appeler avant pour s’assurer qu’elle ait lieu, ça serait dommage de se faire sucrer l’animation !

Infos pratiques

  • Accès : à 1.7 km de la gare d’Héricourt
  • Pour casser la croûte : la Petite Fringale pour un repas copieux dans une ambiance comme à la maison
  • Pour dormir : l’Hotêl La Filature, situé dans une des anciennes filatures de textile d’Héricourt

Coudre la dentelle de Luxeuil

Pour découvrir l’un des secret les mieux gardé des Vosges, rien de(n)tel qu’une escapade au Conservatoire de la dentelle de Luxeuil. Tous les mardis et vendredis après-midi, les dentellières se réunissent pour travailler le tissu et réaliser bijoux, vêtements et art de table autour d’une même passion. Dans ce petit musée, chefs d’œuvre primés, modèles techniques et pièces à en perdre les aiguilles sont exposés.

Conservatoire de la dentelle de Luxeuil
Le (savoir)faire dans la dentelle – ©OT Luxeuil

Une fois par mois, un stage d’initiation est organisé pour apprendre la technique de la Dentelle de Luxeuil et créer sos propres réalisations. Et pour celles et ceux qui souhaitent prolonger le plaisir, participation possible pendant 5 jours les après-midis.

Infos pratiques

Voir une ferme d’antan à Château-Lambert

Situé à 700 mètres d’altitude dans le village de Château-Lambert, se trouve le Musée de la Montagne. De la vie à la ferme aux activités agricoles en passant par les métiers liés au travail du bois, l’écomusée retrace la vie des paysans en montagne d’autrefois. Des visites sensorielles sont organisée pour découvrir la vie à la ferme avec ses 5 sens. On touche du doigt les récoltes paysannes, on sent et on reconnaît les liqueurs locales, on écoute les chants traditionnels de la région et on goûte au miel délicieux du rucher du coin !

Conservatoire de la dentelle de Luxeuil
D’antan en emporte le vent – ©M. Paygnard

À l’extérieur, un sentier aménagé dévoile les métiers de la forêt et le passé minier du village. C’est aussi l’occasion de profiter de la vue sur la crête qui domine la vallée de la Moselle et la haute vallée de l’Ognon qui vous mettra la larme à l’œil.

Infos pratiques

  • Accès : à 25 km de la gare de Ronchamp (soit 1h30 de vélo ou 30min de covoit)
  • Le hameau de Château-Lambert est le point de départ de nombreuses balades comme le « Sentier des écoliers » qui permet de découvrir les plus beaux points de vue sur la vallée
  • Pour casser la croûte : l’auberge du Tacot pour des bons petits plats régionaux
  • Pour rester dormir : Le lavoir à Suzanne aux portes du plateau des 1000 Étangs

Une fois par semaine, le meilleur de Chilowé pour toutes celles et ceux qui aspirent à un mode de vie local, joyeux et tourné vers la nature.