Comment faire son compost facilement quand on vit en appartement ?

faire son compost en appartement

Cet article vient à peine de commencer qu’on entend déjà les réticences de certain.e.s : « ça va sentir dans tout l’appart’ ! », « si je retrouve un vers de terre sous mon oreiller, je peux te dire qu’ils vont m’entendre chez Chilowé ! ». Oui oui, il est tout à fait possible de posséder un composteur pour recycler ses déchets, quand on vit dans un appartement, même tout petit. En revanche, c’est très différent d’un composteur de jardin. Si vous avez tout appris sur le compost de jardin grâce à Mamie Calude, oubliez tout et lisez ce qui suit. Voici étape par étape comment se lancer facilement dans la belle aventure du compostage en appartement et éviter les mauvaises surprises.

Pourquoi avoir un compost d’appartement ?

Par les temps qui courent, ça fait mal au cœur de jeter des épluchures de carottes dans la poubelle alors qu’elles pourraient avoir une seconde vie dans un compost. Deuxième bonne raison : pour donner un coup de peps à vos plantes. Or, au bout d’un mois environ, votre compost va produire du jus de fermentation qui fera un excellent engrais pour vos plantes. Le bon dosage, c’est 10 ml de jus de compost pour 1 litre d’eau. Il est déconseillé de se prendre pour une plante et de boire ce jus le matin pour être plus en forme.

faire son compost en appartement
Aperçu de votre salon après jus de compost – ©EthanWiese

3 autres bonnes raisons :

  • Parce que vous n’avez pas de composteur dans votre résidence.
  • Parce que vous en avez marre de descendre les poubelles. L’Agence de l’Environnement (Ademe) estime dans une étude que le compostage des déchets en habitat individuel permettrait de réduire d’environ 160 Kg le poids des poubelles par habitant et par an.
  • Parce qu’on a calculé que si les 67,39 millions de Français compostaient leurs déchets, cela ferait en tout 10,8 millions de tonnes de poubelles en moins par an. Soit 1067 fois le poids de la Tour Eiffel.

À lire aussi : 👉 5 recettes apéro originales avec des restes

Quel compost choisir pour quel appartement ?

Avoir un composteur chez soi n’oblige pas à vivre avec une énorme poubelle grise de la taille d’une cabine téléphonique à côté du frigo. Il existe plusieurs formats et formules adaptés aux différentes contraintes.

Option 1 : il y a de place dans la cuisine

On a choisi le composteur Bokashi de Skaza. Esthétiquement, il ressemble plus à un joli seau qu’à une poubelle. Il est complètement hermétique, ce qui évite les mauvaises odeurs, les mouches et les vers sous l’oreiller. Il n’est pas trop gros (30cmx30cmx40cm) et son petit robinet permet de récupérer le liquide à engrais facilement. Il fonctionne à l’aide d’un activateur de compost pour une décomposition rapide, sans devoir y ajouter des vers de terre aussi appelés lombrics.

Option 2 : il y a de place dans le salon

On a opté pour le pot de fleurs composteur Transfarmers. Il s’agit d’un gros pot en argile avec d’un côté : un espace où jeter ses déchets et de l’autre : un espace fleurs/plantes relié par sa base au compost. C’est notre petit coup de cœur chez Chilowé : ingénieux, plutôt canon et fabriqué artisanalement en France. Il fonctionne avec des vers composteurs que l’on trouve dans la terre en forêt, soit que l’on commande vivant par la poste. Vous n’êtes pas friand.e des vers de terre ? Avec le couvercle bien hermétique du pot, pas de risque qu’ils se retrouvent dans votre chambre.

faire son compost en appartement
On me voit, on me voit plus ! – ©Transfarmers

Option 3 : il y a un balcon

Pour plus de confort, on s’équipe d’un seau à compost et d’un composteur de balcon. On a choisi le petit seau Pebly dont le filtre à charbon évite les mauvaises odeurs. Lui, il se glisse à peu près n’importe où dans la cuisine (il mesure 22 x 18 cm) et permet d’éviter de faire à chaque fois des allers-retours sur le balcon. On peut y laisser nos déchets 2-3 jours avant de les emmener au composteur. Pour le composteur de balcon, on s’est fait plaisir avec un potager composteur EasyJardin. Il s’agit d’un lombricomposteur en bois sur 3 niveaux à monter soi-même avec le composteur d’un côté et les plantes de l’autre. Attention, si vous avez un micro-balcon : il mesure 84cm de largeur, 64cm de profondeur et 75cm de hauteur.

À lire aussi : 👉 Ces 5 marques cosmétiques zéro déchet qu’on adore

Que mettre dans un compost d’appartement ?

Dans un compost idéal, il faut à la fois : des déchets verts et humides pour l’azote et des déchets secs et marron pour le carbone. Comme ça risque d’être un poil compliqué d’aller piquer de l’herbe fraîche dans les parcs et des feuilles mortes en forêt, voici une recette avec des déchets que l’on trouve en appartement pour réaliser un compost de qualité.

faire son compost en appartement
Un beau seau de déchets verts
  • 50% de déchets verts : épluchures de légumes, fleurs fanées, restes de légumes et de fruits.
  • 50% de déchets marron : cartons non imprimés coupés en petits morceaux, coquilles d’œuf broyées, coquilles de fruits secs, crottes de lapin, marc de café, filtre à café, dosettes papier, sachets de thé sans agrafes, papier essuie-tout, papier non imprimé, serviettes et mouchoirs en papier.
  • Un soupçon de laitages et de restes alimentaires cuits et/ou gras.
  • Surtout pas d’agrumes ou de corps gras comme de l’huile de friture.

Ensuite on attend gentiment sans toucher (ni goûter…) et au bout de quelques semaines, on obtiendra nos premiers jus de compost. Il faut penser à les prélever toutes les semaines (pour les composts à robinet) afin d’éviter qu’une désagréable odeur n’émane du composteur. Par ailleurs, si vous avez la foi d’aller récupérer des feuilles dans les bois, voici la recette complète des déchets allant au compost.

Vous en voulez encore ?