Brest : 4 jours au bout du monde en un coup de train

Vous en avez ras la casquette ? Take a Brest, et prenez un bon bol d’air de mer ! Direction Brest et ses alentours pour un séjour un peu sportif, beaucoup marin, super gourmand, confort et reposant, accessible en un coup de train de 3h30 environ depuis Paris. Vous avez toujours rêvé de pagayer dans l’eau turquoise (mais fraîche) ? Grimper en haut d’un phare ? Randonner seul.e sur le Sentier des Douaniers ? Être l’invité.e des dauphins et des phoques ? Faire du vélo sur une île presque déserte ? Découvrir des criques comme aux Seychelles ? Sofia – alias Sauterelle Joyeuse – et Marine – alias Mouette Gourmande nous partagent leur long week-end bien rythmé et dépaysant à Brest et ses alentours. 

Infos pratiques

  • Durée : 4 jours – 3 nuits
  • Périodes idéales : De début avril à fin juin et de fin août à fin octobre
  • Niveau : Parcours adaptés aux débutants comme aux initiés
  • Convient aux adultes ou familles avec des enfants
  • Déniché par : Sofia – alias Sauterelle Joyeuse – et Marine – alias Mouette Gourmande

Récit

C’est parti pour la belle aventure ! Pour ce périple, nous nous sommes rendues en Bretagne, à Brest et ses alentours, à l’extrême ouest du Finistère. Un dépaysement assuré avec ce voyage au “bout du monde”. Pas de secrets entre nous… on a été carrément subjuguées par cette côte brestoise bien cachée, si fascinante et préservée. Des activités en veux-tu en voilà : kayak sur la côte, rando sur le Sentier des Douaniers (GR®34), visites de phares, bateau dans la mer d’Iroise à la rencontre de dauphins et de phoques, vélo sur l’île d’Ouessant et balades à Brest pour profiter de la vue et flâner dans les Ateliers des Capucins.

Un petit air de Seychelles

C’est bien beau tout ça, mais on a aussi dégusté des fruits de mer fraîchement pêchés et des galettes bretonnes bien sûr ! On vous a déniché des pépites d’adresses au beurre salé. Et niveau dodo, on était dans de beaux draps ! Séjour garanti super nature, en déambulant à son rythme tout en se ressourçant. Le bonus : on a glané pleins d’infos sur l’océan, les phares et ces lieux chargés d’histoire en rencontrant des gens passionnants et passionnés.

Direction le bout du monde !!

Programme jour par jour

Jour 1 : Brest > Kayak à Plougonvelin > rando sur le GR®34 > Pointe Saint-Mathieu

Nous sommes arrivées à Brest en train à midi avant de prendre le car BreizhGo à 12h30, direction Plongouvelin. Vive la Bretagne ! On reprend des forces en se régalant de crêpes à la Crêperie de la Plage dans un cadre sympathique et simple, face à la plage. Il fait bien trop beau pour lézarder… On fonce au Centre nautique (en face) pour louer notre kayak. C’est la bonne option pour les non-initiées que nous sommes parmi toutes les autres activités : wing, kite, catamaran…

On laisse les cata sur la plage pour pas faire de cata

On pagaye, on pagaye, dans l’eau turquoise le long de la côte et des criques vers le Fort de Bertheaume. C’est juste splendide ! 

Quand c’est trop beau : j’arrête de pagayer

Il ne faut pas dériver, c’est l’heure de la randonnée ! Après avoir rendu notre kayak, on file sac sur le dos vers la Pointe Saint-Mathieu sur le GR®34. C’est une randonnée plutôt accessible de 7-8 km d’environ 2h30 avec des vues incroyables sur la côte, seules au monde.

Je vois (presque) les Amériques !

Nous voilà arrivées à la Pointe Saint-Mathieu : direction l’Hostellerie de la Pointe Saint-Mathieu. Nous dînons au restaurant de l’hôtel avec une très belle vue mer (encore et toujours) au Bistrot 1954, une petite balade au coucher du soleil marin, avant de s’endormir dans le plus grand des conforts 4 étoiles

Jour 2 : Pointe Saint-Mathieu > GR®34 > Le Conquet

Quel bonheur de se réveiller dans cet hôtel de rêve, vue sur le phare et son abbaye. On file se régaler au petit déjeuner parfait.

Un plouf dans la piscine et on file à la montée des 163 marches du Phare de la pointe Saint-Mathieu.

Tout en haut, nous retrouvons Loïc qui nous présente le phare et son feu blanc (ou lumière) à éclat toutes les 15 secondes et d’une portée de presque 50 km. Le phare est classé Monument historique et est le premier feu avéré du Pays d’Iroise pour guider les navires dès 1250. Une bonne nouvelle quand on sait que la mer d’Iroise est connue pour être une des plus dangereuses au monde…

Tu vois Mathieu toi ?

On redescend du phare (plus facilement), et on repart sur le GR®34 vers Le Conquet pour une marche d’environ 1h15.

J’ai dû rater la douane car là c’est accès libre

Arrivées au Conquet, on pose nos sacs à l’hôtel La Vinotière qui nous accueille pendant 2 nuits. On déjeune dans une ambiance conviviale à la Taverne de Kermorvan avec un délicieux plat garni de crevettes et poisson. On file à notre rendez-vous avec Nathalie d’Archipel Excursion qui nous explique avant d’embarquer que nous allons être les “invités des animaux” et qu’il faut rester “humble” par rapport à ce que l’on va voir.

What the phoque !!

Elle nous transmet son métier de garde océanique avec passion. La Mer d’Iroise est un Parc naturel marin et présente une très belle biodiversité avec plus de 350 différentes algues par exemple. On embarque pour un tour de 2h pour observer la faune et la flore, les phoques gris, les grands dauphins, les oiseaux marins, c’est magique ! On longe la Pointe Saint-Mathieu vue de mer, et le magnifique phare des Pierres Noires situé en pleine mer.

Bonjour Pierre, tu es perdu ?

On rentre avec des étoiles (de mer) dans les yeux. On déambule dans Le Conquet, charmant ancien village de pêcheurs. On fait un stop dans notre charmant hôtel La Vinotière aux airs de maison de bord de mer. Et on finit la journée en convivialité avec un un bon dîner au Relais du Vieux Port : ambiance super sympa, très familiale et avec de bons plats à déguster. 

Jour 3 : Le Conquet > Ouessant

Départ pour Ouessant ! On prend le bateau de la compagnie Penn ar Bed durant 1h30 environ, bercées par les vagues. Arrivées sur l’île d’Ouessant, on enfourche nos vélos électriques de la compagnie La Bicyclette et après un petit café au bourg, on pédale (ou presque) vers le phare du Stiff. L’île est quasi déserte, c’est assez subjuguant.

Y’a quelqu’un ??

Nous savourons cette immersion dans la nature sauvage entourée de la mer celtique à perte de vue. Le phare du Stiff (104 marches) nous offre un panorama exceptionnel. 

Stiff stiff : c’est tellement beau, on en a la larme à l’œil

La vue est à couper le souffle ! Mais pas l’appétit. Direction le Roch ar Mor pour déjeuner au bourg : un endroit très sympa, avec vue mer et bien décoré, où l’on a envie de prendre son temps. On s’est aussi régalées ! On continue notre tour de l’île avec une super visite du Musée des Phares et Balises au Créac’h. Saviez-vous que les gardiens de phares les ont classé en trois catégories selon leurs difficultés d’accès et de vie ? Un phare sur le continent est phare Paradis (c’est vrai qu’on est pas mal sur le continent !) un phare sur une île est un phare Purgatoire et un phare en mer est un phare Enfer (parce que ça rime ?)

On a le temps de flâner en parcourant les chemins de terre et criques de rêve de l’île. Nous quittons l’île d’Ouessant en bateau vers 18h, et arrivons à 19h30 au Conquet avec une brise rafraîchissante. 

Rendez-vous pour dîner à la crêperie Louise de Bretagne juste en bas de notre hôtel La Vinotière : ambiance chaleureuse et conviviale garantie ! La maîtresse des lieux nous reçoit comme à la maison avec de délicieuses galettes. La journée se termine d’un sommeil profond pour notre deuxième nuit à La Vinotière.

Jour 4 : Brest

7h12 : départ du Conquet en car, direction Brest. Un bon petit dèj brestois plus tard, on file avec le téléphérique admirer la vue sur la rade de Brest et atterrir de l’autre côté pour une super visite guidée avec Romain des Ateliers des Capucins.

Téléphérique avec vue

Les Ateliers des Capucins ont été créés en 2016. En fait c’est un lieu qui “réinvente la place publique” : c’est la plus grande d’Europe. On déambule dans cette ancienne bâtisse de la Marine et on découvre des skateurs, des cours de danse, des personnes qui travaillent sur leur ordi… Il y a pleins d’espaces que chacun.e s’approprie et c’est tout un art ! Il n’y a d’ailleurs aucun règlement intérieur dans cet espace où tout et tous vivent ensemble. À visiter sur place 70.8, un musée pour l’océan

Un petit air de 104 Paris

Après un rapide sandwich, nous reprenons le train à 13h30 pour une arrivée prévue à Paris à 17h. Ça sent la fin mais promis ça c’est sur on reviendra ! Brest et tes alentours, you are the Brest (facile) !

You are the Brest!

Accès

  • Trajet direct depuis Paris Montparnasse-Brest en 3h30 environ
  • Car Breizh Go permettent un accès facile et rapide : 
    • 50 minutes pour aller au centre nautique de Plougonvelin
    • 30 minutes depuis Le Conquet vers Brest

Idée de budget

  • Aller-retour en train Paris-Brest du vendredi au lundi : dès 38€ (en s’y prenant bien en avance !)
  • Billet car Breizh Go : 2,5€ 
  • Location d’un kayak double : 30€ les 2h
  • Bistrot 1954 : Menu 35€ 
  • L’hostellerie de la Pointe Saint-Mathieu : 150€  la nuit pour deux personnes avec petit déjeuner. Autre possibilité avec vue mer : l’Hôtel Vent d’Iroise
  • Visite du phare de Saint-Mathieu à Plougonvelin
  • Déjeuner à la Taverne de Kermorvan Le Conquet 
  • Escapade en mer avec Archipel Excursion Le Conquet : Excursion Faune et Flore Adulte 55€ Enfant 35€
  • Dîner au Relais du Vieux Port Le Conquet 
  • Nuit à La Vinotière / Le Conquet : variable selon le choix de la chambre (en dortoir ou privée)
  • Bateau du Conquet pour l’île d’Ouessant de la compagnie Penn ar Bed
  • La Bicyclette Ouessant
  • Visite du phare du Stiff Ouessant 5€
  • Visite du musée des phares et balises Ouessant 6€
  • Déjeuner au Roch ar Mor Ouessant
  • Dîner à la crêperie Louise de Bretagne 6 rue Poncelin au Conquet 02.98.33.10.67 

Ce qu’il faut apporter

  • Maillot de bain, casquette, lunettes de soleil, crème solaire
  • Des vêtements légers pour la journée (avec un pull à proximité) et chauds pour le soir
  • Une gourde d’eau 

 

Contenu réalisé en partenariat (et avec amour) avec Tourisme Bretagne et Brest Terres Océanes

Vous aimerez aussi
deux personnes sur un canoe entrain de pagayer
Lire la suite

Descendre le Loir en canoë

Chilo | Topo
Jérémy alias Jaguar Bienveillant est parti avec deux copains pour une micro-aventure sur…