Les 3 plus beaux itinéraires vélo en France pour se mettre au bikepacking

3 itinéraires pour se mettre au Bikepacking

La liberté à la sauce Chilowé c’est : se lever un matin, mettre sa brosse à dents dans un sac, monter avec son vélo dans un TER réservé quelques minutes plus tôt, atterrir dans un autre département, enfourcher son fidèle destrier à 2 roues et partir cheveux (ou crâne) au vent faire le plein de chlorophylle. Ça s’appelle le bikepacking et cela consiste à voyager léger en vélo et en autonomie. Pour débuter dans cette pratique, on a dégoté des itinéraires faciles sur l’appli Komoot. Des trajets accessibles, le temps d’un week-end ou d’une petite semaine, sans trop de montées et avec des routes adaptées à n’importe quel vélo. Il n’y a plus qu’à sortir le nez du guidon et profiter du paysage !

La ViaRhôna de Genève à Lyon en 4 jours

Pourquoi on l’aime : un itinéraire de 274 km dans le Jura entre Lyon et le lac Léman. Ce voyage se fait en 4 jours, avec au maximum de 360 mètres de dénivelés positifs par jour (mais beaucoup plus de descentes). Il est donc possible de partir en famille avec des ados motivés. On trouve plein d’hébergements pour dormir et des points de ravitaillement tout au long du parcours.

3 itinéraires pour se mettre au Bikepacking
Jura où tu irais – ©Tobias

Depuis Lyon, prendre un TER avec son vélo direction Genève en Suisse : le voyage c’est de revenir au point de départ en deux roues ! Ce joli parcours débute dans la vallée du Léman et nous conduit rapidement à la Montagne de Vuache (où il convient de crier « meuuuuuuh » en arrivant sur place), puis à l’aiguille du Défilé de l’Écluse. Là, attention les mirettes : il s’agit des plus beaux panoramas de la ViaRhôna.

On atteint ensuite le Rhône dont on longe les rives une partie du trajet. La suite de l’itinéraire nous fait passer par de charmants petits hameaux, voir d’époustouflants paysages de la vallée du vieux Rhône et découvrir de multiples petits lacs jurassiens (et Dieu sait qu’on aime les lacs du Jura chez Chilowé). On termine par une visite de la ville médiévale de Crémieu avant de rentrer sur Lyon (sans passer par les bouchons).

Le tour de l’estuaire de Gironde en 5 jours

Pourquoi on l’aime : une boucle de 300 km au départ de Bordeaux, qui passe par la Gironde et la Charente-Maritime. Avec seulement 950 m de dénivelé positif, ce trajet est réalisable en 4-5 jours. L’itinéraire se fait en toute saison et même en famille avec les ados motivés. Des campings et des lieux pour se ravitailler se trouvent le long du parcours.

3 itinéraires pour se mettre au Bikepacking
300km à la (Gi)ronde – ©Tim Bsn

Le départ de ce séjour entre terre et mer se fait depuis Bordeaux. Quelques coups de pédales sur la piste cyclable vers le lac de Lacanau suffisent à remplacer grisaille et voitures par broussailles et verdure. Encore quelques kilomètres et on arrive sur le chemin hyper-sauvage des dunes qui mène au lac d’Hourtin où l’on pique volontiers une tête. C’est bon : le mode OFF est activé.

La route se poursuit au milieu des forêts de pins dans la réserve des dunes et du marais d’Hourtin. On longe ensuite l’océan par la célèbre Vélodyssée, avant de prendre un ferry pour la traversée de l’estuaire vers Royan. La dernière partie, plus vallonnée, emprunte le Canal des 2 mers à vélo et offre une vue magnifique sur l’estuaire et les célèbres vignes de la région du Médoc. On pense bien à débouchonner quelques spécialités locales avant de rentrer !

À lire aussi : 👉 5 idées de week-end sur La Vélodyssée

La Loire à vélo d’Orléans à Amboise en 2 jours

Pourquoi on l’aime : 100 km le long des rives de la Loire, depuis le cœur du Loiret, jusqu’à l’Indre-et-Loire, en passant par le Loir-et-Cher. Ce trajet avec peu de dénivelés positifs se fait en 2 jours. On y va en toute saison, entre amis, en couple ou en famille avec les marmots. Ce célèbre itinéraire ne manque pas de lieux pour passer la nuit et se ravitailler.

3 itinéraires pour se mettre au Bikepacking
Nul n’est censé ignorer la Loire – ©Chilowé

Depuis Paris, on saute dans un TER en gare d’Austerlitz pour atterrir 1h30 plus tard à Orléans. Après un passage (presque obligé) par la cathédrale, direction la piste cyclable de la Loire à vélo. On ne va pas se mentir : on n’est généralement pas les seuls à avoir l’idée.

À lire aussi : 👉 Longer la Loire à vélo jusqu'à la mer

Mais ça n’empêche pas de faire le plein de vitamines qui sentent bon la verdure et l’air frais. Le trajet le long des berges sauvages de la Loire est très plat, beau et paisible (le trio gagnant pour une escapade vélo). Un petit détour s’impose avant d’arriver à Blois pour aller voir le magnifique château de Chambord. Quelques kilomètres après Blois, on pose les vélos à Chaumont-sur-Loire pour faire une balade en voilier traditionnel en bois. Notre route s’arrête à Amboise où un TER nous attend sagement pour nous ramener à Paris en moins de 2h.


Allez directement au kilomètre 190 et jusqu’au kilomètre 290 de notre itinéraire complet de la Loire à vélo.

Vous en voulez encore ?