C’est quoi la banque du Turfu ?

banque futur

Qui n’a pas de banque lève la main ! Depuis qu’on a rencontré nos amis de chez Green-Got, on se pose pas mal de questions sur les banques… On n’est pas des expert·e·s en finance et on ne comprend pas toujours ce que notre banquier fait, ni ce qu’il nous dit. Ce qu’on sait, c’est que les banques sont devenues incontournables pour chacun·e d’entre nous et pour notre monde. Mais est-ce que ce sera toujours le cas dans les années à venir ? D’ici 2040, il risque d’y avoir pas mal de changements. Elon Musk, le Dalaï-Lama, Maud Caillaux : ils nous dévoilent leurs visions du futur des banques, et donc de notre monde. Voici 3 scénarios (fictifs) pour comprendre des évolutions possibles de la banque et donc de notre monde. 

La banque du futur version Elon Musk

Le culte de la technologie a rendu un paquet d’objets obsolètes : il n’y a plus de billets, plus aucune pièce, plus de CB et même plus de caisses à la sortie des magasins. La bonne nouvelle c’est que ça allège les sacs à dos ! Ces objets n’existent plus que dans des collections qui se vendent à prix d’or sur le marché des NFT. Désormais, tout se passe sur la puce électronique qui est intégrée à notre cerveau le jour de notre naissance. Chaque achat y est automatiquement enregistré de manière sécurisée grâce à la reconnaissance faciale. Elle est pas belle la vie ?

Ciel étoilé - Nébuleuse de la Carène
Vers l’infini et l’au-delà © NASA, ESA, CSA, and STScI

La vie, justement, ne ressemble en rien à celle de 2022. Depuis le dépassement des +4°C, la plupart des humains sont retranchés dans des bunkers. On passe notre temps allongé·e·s, masque à oxygène sur le visage, et à l’abri du soleil à explorer le métaverse avec nos avatars virtuels. Même si c’était sympa un temps, on est de nouveau en quête d’un monde meilleur. Le nombre d’êtres humains ne cesse d’augmenter et c’est pour ça que notre épargne permet de financer le développement de la vie humaine sur Mars. Certain·e·s d’entre nous y vivent déjà en autosuffisance sous des dômes de verre, mais la planète rouge sera bientôt notre trappe d’évacuation à tou·te·s !

La banque du futur version Dalaï Lama

Après s’être rendu·e·s compte que l’argent était responsable d’un bon nombre de dérives de la société, on a décidé de remplacer les banques par un système de valeurs totalement nouveau pour organiser la vie en commun. On s’est détaché·e·s du matérialisme et on ne donne de la valeur qu’à ce qui est utile à la vie et qui contribue à notre bonheur : la nourriture, l’eau, le logement… mais aussi la biodiversité et le climat. Il n’y a plus de superflu car la sobriété heureuse est le nouveau mantra de nos sociétés et la contemplation de la nature nous nourrit.

Vivre de soleil et de poudreuse

Une répartition des richesses s’est progressivement opérée et les inégalités ont fini par disparaître. Résultat ? On met en commun tout ce qui peut l’être, à commencer par les repas qui ressemblent à de grandes fêtes des voisins. Lorsque c’est nécessaire, on fait du troc. Et si notre voisin·e n’a pas ce que l’on cherche, on peut utiliser les pierres sacrées, sur lesquelles sont inscrits des mantras, comme moyens d’échange… à condition que ce que l’on souhaite se procurer nous soit réellement utile !

La banque du futur version Maud Caillaux

Alors qu’en 2022, 98% de la monnaie servait à l’accumulation de richesses, le rapport s’est complètement inversé en 2040. On s’est réapproprié la monnaie pour en faire un bien commun. L’argent qui semble dormir sur nos comptes en banque finance en réalité des projets à impact et contribue à la construction d’une société plus souhaitable. D’ailleurs, chaque achat responsable est récompensé : on reçoit 10% du montant en cashback… à utiliser pour financer ses micro-aventures et pour se reconnecter à la nature ! 

Chaussures de rando
C’est plus ce que c’était

Les banques, comme la monnaie, sont maintenant toutes 100% digitales. Le cash n’a pas disparu pour autant car les monnaies locales ont pris de l’ampleur. Sur les pièces et les billets, on découvre les visages de celles et ceux qui font bouger les lignes à côté de chez nous. Et surtout, on peut enfin se réjouir de la redynamisation de l’économie locale, même dans les villages les plus paumés de France !
 

Article parrainé par logo Green-GotGreen-Got c’est une banque qui nous permet de contribuer facilement à des projets qui ont du sens pour nous, plutôt que de soutenir des investissements allant contre nos valeurs !
Vous en voulez encore ?