Récit : oser se lancer dans une longue aventure en rando ou à vélo

tour de france à vélo
Nicolas – alias Loutre Nomade – a découvert Chilowé lorsqu’il habitait à Paris. Quelques lectures d’aventure et micro-aventures plus tard, l’idée de plus longues aventures a germé. Après deux précédentes longues aventures en France, il vit cet été sa troisième : la traversée de la France à vélo et en rando. On lui a demandé ce qui l’animait et ce qu’il avait appris. 
Et pourquoi pas moi ? C’est à peu près de cette manière que mes longues aventures ont démarrée ! Cet été, je me relance une nouvelle fois, en alternant vélo et randonnée cette fois-ci. Initialement, une boucle qui commence et se termine à Lille, par les Vosges, le Jura, les Bauges, la Chartreuse… 4800 kilomètres et 100 000m de dénivelé ! Puis le voyage à peine commencé, un coup de fil de Sea Shepherd : « Ça te dirait d’aller cuisiner sur un de nos bateaux en Sicile ? ». L’itinéraire et le voyage changent complètement : direction l’Italie en sillonnant les routes de France, mais toujours avec des Alpes et des Pyrénées ! Dans cet article écrit dans un TER qui m’amène de Lyon à Limoges pour rejoindre la Mad Jacques, je vais essayer de t’emmener dans mon aventure. Qui sait, l’idée d’une longue aventure commencera peut-être à germer de ton côté… Tu n’auras plus qu’à te lancer !

Des doutes, tu auras

Première fois ou pas, avant une longue aventure il n’y a rien à faire : on se pose une tonne de questions. Pourquoi je me lance là-dedans ? Vais-je réussir ? En ai-je vraiment envie ? Suis-je prêt ? Et bien d’autres… Nul doute que ces questions t’arriveront aussi quand tu devras te lancer. Mais se poser toutes ces questions, c’est déjà avoir sauté le pas !
Un vélo ça peut faire transat aussi
Rappelle-toi, tu as parlé de ton projet autour de toi, tu as rêvé cette aventure. Elle ne se passera sûrement pas comme tu l’avais imaginé ou prévue. Mais elle sera dans tous les cas incroyable, parce que tu attends ça depuis si longtemps : se retrouver au milieu de la montagne, seul.e, paumé.e dans cette immensité. Bref : « des doutes, tu en auras ». Ils ne rendront les réussites d’autant plus fortes et intenses.

Des galères, tu rencontreras

Il y a 2 semaines, je rencontrais Félix en Chartreuse, chez un artisan cadreur que je venais visiter. Félix est un voyageur à vélo, qui tracte sa petite caravane ou roulotte : son lieu de vie. Il parcourt la France depuis 4 ans, c’est devenu son mode de vie ! Tout ça pour dire qu’autour d’une discussion philosophique de voyageur, il me parle de ses nombreuses galères. Et la discussion est longue ! Puis il conclut : « Finalement si tu n’as pas de problèmes, tu ne rencontres personne. »
traverser france vélo
Une belle brochette de copains
Chaque problème est finalement l’occasion de rencontrer quelqu’un, de trouver une solution et de continuer sa route avec une belle rencontre dans nos souvenirs et preuve d’humanité dans notre cœur. Je ne peux que confirmer ce que disait Félix : on vit bien mieux son voyage sans avoir peur des imprévus, en lâchant prise au max et en faisant preuve de flexibilité dans son programme. Ce n’est pas toujours facile car nous sommes habitué.es à tout organiser. Ça nous fait évoluer et rend plus belle l’aventure !

Ta route, tu traceras

Pour ce qui est d’organiser son voyage, le monde se divise en deux catégories : il y a celles et ceux qui ne prévoient rien et se laissent guider, et les autres qui préfèrent créer leur programme et itinéraire méticuleusement. Je fais plutôt partie de la deuxième équipe. Ça me rassure et cela me permet de me projeter et de découvrir en amont la région où je passerai : je commence mon voyage avant l’heure.
Tracer sa route… Mais du coup c’est tout droit ?
Alors tout dépend de chaque personnalité, mais si tu souhaites préparer ton itinéraire, je conseille d’utiliser Komoot, une application gratuite et assez intuitive. Attention, mieux vaut regarder le temps estimé que les kilomètres, ça évite de mauvaises surprises ! Une fois que tout ça est à peu près clair dans ta tête, vérifie ton matos. On peut toujours se faire prêter les indispensables pour commencer, ça permet de tester ce qui nous plaît ou non, avant un futur achat, neuf ou d’occasion.

Ton pied, tu prendras

Une fois qu’on sait qu’il y aura des doutes, des galères, que notre équipement et notre trace sont prêts : l’aventure commence ! Ça y est, on donne les premiers coups de pédale. Cette boule au ventre s’envole petit à petit et laisse la place à la boule de la joie de l’aventure. Quand j’arrive dans les montagnes, j’essaie de voir le monde différemment et m’adapter à ce nouvel environnement. Ici, je ne suis pas le roi, c’est le moment d’observer la nature et de se faire tout petit face à l’immensité.
traverser france à vélo
On piquerait bien un petit roupillon au bord de la piscine
Clairement, un truc qui me fait vibrer dans le voyage c’est de m’affranchir de mes habitudes et de mon confort habituel. Mais parfois je me sens un peu perdu dans ce nouveau monde. Je crée alors une petite routine pour me rassurer, gagner en confiance et profiter pleinement. L’eau de la rivière est plus fraîche que la douche pour se laver, mais on s’adapte et se réjouit même de trouver une nouvelle rivière chaque soir. Notre tente devient petit à petit tout aussi confortable que son lit douillet. Et c’est à ce moment-là qu’on profite pleinement de l’aventure. Bonus : c’est aussi ces moments qui nous feront apprécier notre confort quotidien à notre retour !
Bienvenue chez vous !
Voilà quelques enseignements que je trouvais intéressant de te partager, qui ont évolué et que j’ai pu appréhender au cours de mes derniers mois d’aventure et 200 nuits passées en extérieur. Chacun.e vit son expérience différemment. S’il y avait un seul message que je veux partager c’est : la montagne et la nature sont douces. Foncez !

___________

Aller plus loin

 

Ce témoignage de traversée de la France à vélo et à pied vous a plu ? Vous avez une histoire à raconter ou une expérience à partager ? Écrivez-nous ! alice@chilowe.com
Vous en voulez encore ?