L’homme-chevreuil : 7 ans de vie sauvage

homme chevreuil

On vous présente Geoffroy Delorme : mi-homme, mi-chevreuil, mangeur de plantes et de châtaignes. De ses 19 à 26 ans, il a vécu dans la forêt de Louviers, à côté de chez lui en Normandie. C’était il y a 10 ans, et il partage son expérience dans un bouquin passionnant qui nous a marqué : L’Homme-chevreuil, sept ans de vie sauvage, paru en 2021. Pendant 7 ans, il va vivre comme un animal parmi les cervidés : une immersion totale dans le monde sauvage de la forêt. Voici 3 bonnes raisons de lire son bouquin !

L’histoire de L’Homme-chevreuil

Geoffroy Delorme n’est pas parti du jour en lendemain, fâché, s’isoler pendant 7 ans dans la forêt. Cette expérience inédite a commencé petit à petit. Enfant solitaire, il passe déjà des heures en forêt en lisière de la maison familiale en Normandie. Ado, il fait le mur pour y passer des nuits. A la rencontre d’un cerf, il réalise que le monde sauvage n’est pas un monde hostile, c’est un monde curieux. Quelques jours se sont vite transformés en quelques semaines. Il prétexte à ses parents un travail photo, trop bonne excuse ! Un jour il rencontre un chevreuil moins craintif et plus curieux que les autres. “Petit Prince” se laisse approcher avec ses grands yeux noirs et va le laisser entrer progressivement dans la forêt.

livre l'homme chevreuil Commander

Un appel à la vie sauvage

Le premier truc qui nous a touché dans son bouquin c’est que Geoffroy, ça pourrait être nous. Enfin, peut-être pas y rester 7 ans dans la forêt…  Mais ça c’est fait petit à petit pour lui et c’est vraiment juste à côté de chez nous, en France ! Son histoire nous ouvre le chemin des possibles : savoir vivre en forêt n’est pas chose aisée, mais ça semble possible… Geoffroy l’a fait ! À l’heure où tout va toujours plus vite, on peut tous décider de se mettre au rythme de la nature. Normandie ou la vie sauvage en forêt : devise de l’homme-chevreuil. Alors, tu viens copain des bois ?

brame du cerf
Le cerf a dit : « viens me rejoindre dans la forêt »

Un manuel de survie

Ce qu’on a adoré aussi, c’est qu’on apprend un paquet de trucs sur la survie : apprendre à se nourrir, à dormir et à se protéger. Geoffroy a lui-même tout appris en s’inspirant des chevreuils. Ils sont des cueilleurs comme nous : pour le dîner, c’est orties pour tout le monde ! Sans tente, ni abri, ni sac de couchage, il apprend aussi à se protéger du froid et à survivre dans ce milieu humide. Il fait plus froid la nuit, donc il a vite pris le pas des cervidés : vivre la nuit, et dormir ponctuellement le jour. Imaginez ces heures d’affût que Geoffroy a passé à observer les cervidés pour apprendre à survivre. Il a renoué avec le sens oublié des odeurs.

homme souffle feu foret
Oublie le feu Toucan ! Mange des glands et des orties !

Sans fioritures, il décrit son quotidien : sa patience, ses joies autant que ses peines. Son bouquin est une ode à la curiosité, à l’observation, la patience et à l’adaptation. Cette histoire nous rappelle aussi que l’entraide est au cœur du monde sauvage. Donc non : le monde sauvage n’est pas uniquement un monde de compétition dans lequel le plus fort mange le plus faible. Autre règle de vie inspirante de la forêt : “voir pour ne pas être vu” : la discrétion est une force, un allié.

animal foret
Si on joue à cache-cache, je vais gagner !

En bref, L’Homme-chevreuil c’est le bouquin idéal pour se plonger dans les profondeurs de la forêt mêlant un retour à la vie sauvage et des infos pratiques sur des bases simples de survie. Un bouquin passionnant, aussi inspirant qu’instructif. Mythe ou réalité de ce témoignage hors du commun ? Peu importe, ça réveille notre instinct animal : et vous, vous faites quoi ces 7 prochaines années ? ou déjà le week-end prochain ?

Vous en voulez encore ?