Découvrir l’Yerres en canoë

Ce week-end, Alysse et Thibaud invitent leur pote Adrien à partager leur micro-aventure. Nul besoin de se préparer, de partir 1 mois ou de prendre l’avion, les voilà dans le RER D pour descendre en canoë un tronçon de l’Yerres, petit affluent de la Seine qui serpente à travers l’Essonne.

Infos pratiques

  • Durée : 0,5 jour
  • Saison idéale : Automne, Printemps, Eté
  • Niveau : Dynamique
  • Déniché par : Canard Gaffeur
Découvrir l'Yerres en canoë
© Jeanne Lepoix

Récit

Pendant 3 ans, Alysse et Thibaud n’ont pas eu de week-end… Passionnés par une websérie qu’ils écrivaient, jouaient et réalisaient, galvanisés par son succès chez les Ricains, ils y consacraient tout leur temps et leur énergie. Avec la fin de la dernière saison, ils ont enfin pu lever le pied. Ils en ont profité pour quitter Paris, trouver un peu plus d’espace en déménageant vers la petite couronne et surtout s’équiper d’un kayak gonflable !

Ce week-end, ils ont décidé d’appliquer texto la définition de la micro-aventure : une aventure au pied levé, courte et près de chez soi. Ils embarquent leur pote Adrien pour descendre un tronçon de l’Yerres, un petit affluent de la Seine qui serpente à travers l’Essonne. Après un court trajet en RER, une petite marche d’approche les conduit à un endroit parfait pour la mise à l’eau. Il ne reste plus qu’à se taper une petite session cardio pour gonfler les kayaks, à s’enfiler un petit goûter pour la route et c’est parti !

Découvrir l'Yerres en canoë
© Jeanne Lepoix

Dès qu’ils sont sur l’eau, ils sont frappés par le silence et la sérénité propres à la navigation sur une rivière… Mais pas le temps de niaiser : ils tombent rapidement sur leur premier obstacle, une petite cascade qu’Alysse et Thibaud choisissent de contourner à pied en sortant leur embarcation de l’eau, tandis qu’Adrien fonce sans se poser de questions.

Au fur et à mesure qu’ils progressent, ils tombent sur des moulins qu’ils franchissent sans difficulté, des branchages qui ralentissent leur progression en leur donnant l’impression d’être en pleine Amazonie et finalement une grande pelouse qui les accueille pour un pique-nique au soleil. De quoi recharger les batteries pour la suite ! Plus ils approchent de la fin du parcours, plus ils croisent de personnes sur les berges qui les regardent avec de grands yeux… On est prêts à parier que la virée des 3 copains a créé un tas de vocations en chemin !

Jour par jour

Jour 1

Pour cette micro-aventure, il faudra avoir votre propre canoë, kayak ou stand-up paddle. C’est mieux s’il est gonflable, afin de pouvoir le transporter dans le RER ! Depuis la gare de Combs-la-Ville, rejoindre le point d’embarquement ici en portant votre embarcation sur le dos (attention c’est pas léger). Une fois tout ça gonflé, c’est parti pour 10 kilomètres de rame (soit environ 3h de pagaie en y allant tout doux).

Découvrir l'Yerres en canoë
© Jeanne Lepoix

Le premier passage technique (une petite cascade d’1 mètre environ) peut surprendre mais les suivants sont beaucoup plus simples. On découvre une jolie rivière assez sauvage. La première partie est la plus bucolique, avec pas mal d’oiseaux. Pique-nique recommandé au niveau du Gord de Boussy, avec une jolie vue et un endroit plat pour débarquer. La suite de la ballade est moins sauvage car les berges sont un peu plus aménagés. Reprise en douceur pour 4 km encore et débarquer du côté de Brunoy pour rejoindre la gare et le RER D.

Accès

  • Lieu : de Varennes-Jarcy à Epinay-sous-Sénart (Essonne, Île-de-France)
  • Gare la plus proche : Combs-la-ville à l’aller et Brunoy au retour (RER D)

Idée de budget

  • Canoë gonflable : à partir de 180€

Ce qu’il faut apporter

  • Embarcation gonflable
  • Sac étanche
  • Paire de pompes qui ne craint rien
  • Tenue de rechange
  • Gilet de sauvetage par personne
  • Couvre-chef
  • Serviette pour essuyer le canoë à la sortie de l’eau
  • Casse-croûte
  • Appareil-photo
Vous en voulez encore ?