Grimper la Grande Tête de l’Obiou près de Grenoble

Vous cherchez un itinéraire de randonnée près de Grenoble ? Arrêtez tout : on embarque au massif du Dévoluy, entre Grenoble et Gap, pour prendre un grand bol d’air frais et pour profiter de panoramas à 360 degrés le temps d’un week-end. Allez, on signe direct pour un week-end randonnée près de Grenoble pas piqué des hannetons !

Infos pratiques

  • Durée : 2 jours
  • Saison idéale : Été
  • Niveau : Dynamique. 22 km et 2000m de D+ en tout. Il ne faut pas avoir le vertige ! Rando très aérienne avec quelques passages glissants.
  • Enfants à partir de 18 ans
  • Déniché par : Ours Affamé
randonnée près de Grenoble
Un sacré morceau ! – © Benjamin Magnin

Récit

Une belle aventure, ça devrait toujours commencer par une partie de pétanque à la frontale ! Benjamin a emmené un couple de copains parisiens passer le week-end dans le massif du Dévoluy, entre Grenoble et Gap. Samedi soir au refuge, ils prennent des forces en prévision du joli morceau qui les attend le lendemain : l’ascension de la Grande Tête de l’Obiou (2789 m).

randonnée près de Grenoble
Épuisés mais contents ! – © Benjamin Magnin

Le nom du point culminant du massif vient du provençal Testo do biou – la tête de bœuf. C’est qu’il en impose pépère ! En l’admirant dans la lumière du petit matin, le trio prend la mesure du défi qui les attend. Plus le temps de réfléchir : ils avalent un gros petit-dèj’ et enfilent leur sac à dos. Ça y est, ils sont chauds comme des baraques à frites et prêts pour à enquiller un paquet de fractures de la rétine !

randonnée près de Grenoble
Ne pas regarder en bas, ne pas regarder… – © Benjamin Magnin

Après avoir traversé un bel alpage, le paysage se minéralise : les pâturages laissent la place à du bon gros calcaire qui ne lâchera plus leurs semelles jusqu’au sommet. Le sentier devient de plus en plus raide et Benjamin appréhende de tomber sur des plaques de neige pour lesquelles ils n’ont pas prévu de crampons. Des randonneurs qui redescendent leur indiquent que la voie est libre. Ouf, ça leur aurait fait mal de redescendre sans aller au bout !

falaise calcaire
Le dépaysement est total – © Benjamin Magnin

Mais ils ne sont pas au bout de leurs peines : une cheminée particulièrement raide puis le passage des Dalles leur donnent un sacré coup de vertige. La fin de l’ascension est plus évidente et une légère pente les conduit finalement jusqu’au sommet. Là-haut, impossible de regretter d’en avoir bavé devant le panorama à 360 degrés qui s’offre à eux. Regarde là-bas Jean-Mi, on voit les Grandes Jorasses !

grandes jorasses
Gare aux fractures des mirettes ! – © Benjamin Magnin

Jour par jour

Jour 1 – Hameau des Payas > Refuge de la Samblue

  • 4,2km – 600m D+

Le chemin est balisé par des traits rouges à partir du pas du Vallon. Prenez beaucoup d’eau : il n’y a pas de point de ravitaillement en route. A noter, pas de corde ni de baudrier nécessaire, mais il faudra parfois grimper avec les mains.

Le refuge de la Samblue est le lieu de départ idéal pour l’ascension de la grande tête de l’Obiou. Il peut accueillir 19 personnes, avec une chambre et un dortoir avec matelas, une cuisine équipée, des chiottes et une douche froide. Réservation au 04 76 30 90 65.

arbres cabane
Meilleure vue au réveil – © Benjamin Magnin

Jour 2 – Refuge de la Samblue > Grande Tête de l’Obiou

  • 7km – 1320m D+

Refuge de la Samblue > Combe de la Fontaine > Pas du Vallon > Grande Tête de l’Obiou

Accès

  • Gare la plus proche : Grenoble (Isère, Auvergne-Rhône-Alpes).
  • Point de rendez-vous : Hameau des Payas
  • Retour : Hameau des Payas

Idée de budget

  • La nuit au refuge de la Samblue (8€/pers)
  • Les pique-niques

Ce qu’il faut apporter

  • 1 casque pour se protéger de fréquentes chutes de pierres
  • 1 sac à dos et des affaires de rechange
  • 1 lampe frontale pour explorer la grotte du Petit Obiou
  • Des jumelles pour observer les vautours
  • Beaucoup d’eau
  • De la crème solaire et 1 couvre-chef

Et voilà ! Vous savez désormais où aller randonner près de Grenoble en France.

Vous en voulez encore ?