Comment réagir face à un ours ?

comment réagir face à un ours

Face à Baloo, Winnie ou Paddington, un peu de miel et le tour serait joué. Mais là, on vous parle d’Ursus Arctos Arctos. Vous le connaissez ? C’est l’ours brun d’Europe. Imaginez : vous êtes pépouze en train de vous enforester, de camper ou de vous soulager derrière un buisson, quand surgit de nulle part un Bisounours plus marron que d’habitude. Et oui… Il est tout à fait possible de croiser un ours en France. Plus dans les Alpes où il a totalement disparu, mais dans les Pyrénées. En Ariège, dans le Haut-Couserans pour être précis, sa population ne cesse d’augmenter depuis 25 ans. Adulé ou détesté, traqué ou protégé, l’ours illustre bien malgré lui, le rapport parfois compliqué entre les humains et le vivant. Chez Chilowé, on se demande plutôt quelles sont les choses à faire (et à ne pas faire) en cas de rencontre avec la bête. Voici donc nos humbles conseils, plus ou moins bons, à vous de faire le tri !

Ours portrait
You talkin’ to me?

Comment éviter l’attaque d’un ours en France ?

Z’avez pas vu Mishka ? Tant mieux ! La meilleure façon de survivre face à l’ours, c’est encore de ne pas croiser sa route. De base, ce gros pépère est un craintif qui fuit le contact avec les humains. Un peu miro mais tout ouïe, il est doté d’un odorat encore meilleur que celui d’un malinois renifleur. S’il vous grille dans le coin, il est fort probable qu’il se carapate dans la direction opposée. Voici les règles de base (et de bon sens) pour une rando sans mauvaise surprise :

peluche paysage montagne
Pfff…même pas peur.
  • Rester sur les sentiers balisés : les ours chillent généralement dans les coins tranquilles et reculés
  • Partir en groupe plutôt que seul ou à deux (avec Chilowé tiens, pourquoi pas !)
  • La team Chilolo vous êtes là ? Alors faites du bruiiiiiiit pour prévenir l’éventuel plantigrade de votre présence
  • Tenir notre chien en laisse pour éviter de déranger l’ours ou de le mettre en appétit
  • Ne pas laisser traîner notre pique-nique par terre ou dans la tente, surtout si comme lui, on raffole des fruits, des baies, des racines, des insectes, des cadavres d’animaux et des petits mammifères sauvages. Gourmand.e va !
  • S’équiper vous d’une bombe au poivre : cela peut sembler dérisoire et pourtant c’est aussi efficace (et plus légal) qu’un flingue

Quelle attitude adopter face à un ours ?

Environ deux cents kilos (trois cents pour un vieux mâle) un mètre vingt au garrot, deux quand il est débout… Ours a de quoi impressionner. Pourtant, pas question de perdre son sang froid. Lisez ce qui suit et vous aurez la meilleure anecdote EVER à raconter à vos potes en rentrant :

  • Ne JAMAIS partir en courant : c’est le meilleur moyen de se transformer en proie. Il faut toujours rester face à lui, sans le regarder dans les yeux
  • Se réfugier dans un arbre est une mauvaise idée : nounours grimpe bien mieux que vous, moi et Tarzan réunis
  • Analyser la situation : dans quel état émotionnel se trouve l’animal ? Calme, curieux, vénère comme l’enfer ? Peut-être plus difficile à faire qu’à lire
Ours sur le dos
Mmmh, c’est pour ?

S’il ne vous a pas remarqué, rebroussez chemin. Marchez à reculons, tout doucement, en gardant un œil sur lui. S’il se dresse sur ses pattounettes, c’est certes très flippant, mais pas vraiment dangereux. Il mène son enquête et prend des informations visuelles et olfactives. Il vous a vu ? Alors faites lui comprendre que vous êtes un humain, pas un repas. Aussi bizarre que cela puisse paraître : parlez lui. Calmement, distinctement et continuez de reculer en restant face à lui. Pourquoi ne pas pousser la chansonnette, mais avec un truc smooth comme ça, pas ça. S’il grogne, bave et montre les dents, breaking news : il n’est pas content, stressé par votre présence et risque de charger. Vous êtes dans le caca.

Comment survivre à l’attaque d’un ours ?

Il vous suit, vous charge, vient vous chercher sous la tente ? Pas besoin de vous faire un dessin, l’heure est grave. Plus facile à dire qu’à faire, mais si vous tenez à la vie : faites le mort. On s’allonge sur le ventre pour protéger ses organes vitaux, les mains posées sur la nuque, on ferme les yeux et on attend qu’il s’en aille. Si, si, c’est possible. Deuxième option : dégainez votre spray au poivre et visez les yeux. L’ours déteste ça, il va perdre ses repères et partir en courant. Le lâche ! Dernière solution du désespoir : le combat. Déjà, essayez de lui faire peur en lui jetant des grosses pierres, une branche, un couteau, un trombone… tout ce que vous avez sous la main. Défendez-vous comme vous pouvez et comme dirait Liam Neeson : « Bonne chance ».

ours attaque forêt
Bisous, bisous, gentil Bisounours !

Comment mourir de l’attaque d’un ours ?

On a tous nos petits soucis… Pour que cette rencontre vous soit fatale, voici quelques idées :

  • Taper un sprint : c’est le moment de prouver que le footing dominical sert à quelque-chose
  • Montrer qui est le patron : fixez-le droit dans les yeux, approchez vous en hurlant et une fois sous son museau… High kick
  • Sortir votre smartphone pour immortaliser l’instant : avec une story pareille, vous allez exploser le compteur de followers
  • Se cacher derrière une brebis
  • Face à Maman Ourse ? Kidnapper un de ses oursons et menacer de le tuer si elle ne vous laisse pas tranquille
  • Proposer à l’ours un chi-fu-miel : celui qui gagne repart avec le pot
  • Tenter de l’attendrir avec un épisode de Petit Ours Brun
  • Chanter du Sébastien Patoche, même les ours le détestent
  • Coup de poker : se cacher dans sa tanière
deux oursons debout
Maman, viens voir, le repas est arrivé !

Partir avec Chilowé

Vous en voulez encore ?