Descendre la Seine en kayak de Vernon à Honfleur

Envie de faire du kayak sur la Seine en Normandie non loin de Paris pour être en pleine nature, mais vous êtes à court d’idées de sorties ? On a un bon plan : au programme de cette micro-aventure seul.e ou en famille, on découvre la Seine en kayak de Vernon à Honfleur, en Normandie. À nous les nuits à la belle étoile, les glissades dans les rapides et les baignades dans les petites criques. Hé oui, pas la peine d’aller voguer sur les flots de l’Amazone ou du Yukon pour vivre une aventure complètement folle. C’est parti pour rider la Seine en kayak pendant presque une semaine en Normandie !

Infos pratiques

  • Durée : 6 jours
  • Saison idéale : Été, printemps, automne (de mai à octobre). Évitez de partir après de fortes précipitations, le courant peut alors monter jusqu’à 5 ou 7 km/h.
  • Niveau : Tranquille. Aucun problème si vous faites régulièrement du sport, Matthieu avait très peu d’expérience en kayak. Mais même avec le courant (1 à 2 km/h l’été), ça va quand même tirer sur les bras !
  • Enfants à partir de 6 ans. Prévoyez que les enfants s’arrêteront de ramer tôt ou tard. Calculez vos étapes comme si vous alliez ramer solo !
  • Déniché par : Mangouste Tonique
kayak seine normandie
En avant, matelot – © Matthieu Tordeur

Récit

Le métier de Matthieu, c’est de vivre des aventures et de les raconter par des films et des bouquins. Après avoir atteint le pôle Sud à ski et le pôle Sud Chilowé à vélo, parcouru le Sahara en courant, fait le tour du monde en 4L, roulé sur la plus haute route du monde à vélo… le voilà plus jeune membre de la Société des Explorateurs Français. Pas sûr que son conseiller d’orientation s’en soit remis !

kayak seine normandie
On est pas au Japon ? – © Matthieu Tordeur

Alors quand il revient à Paris, Matthieu a forcément un peu la bougeotte. Le problème avec ses expéditions à Pétaouchnok, c’est que ça prend beaucoup de temps, d’énergie et d’argent à préparer. Pour pallier à ça, rien de tel qu’une petite micro-aventure de derrière les fagots : le Yukon et l’Amazone attendront, la Seine est juste là et elle ne demande qu’à être descendue !

Comme à l’autre bout du monde, une expérience en solo dans la nature comporte son lot de surprises et de dangers : les péniches dont il faut s’écarter en empruntant les bras morts du fleuve, les digues qui empêchent parfois d’accéder aux rives pour bivouaquer, la police fluviale dont il faut se cacher pour traverser Rouen… L’aventure quoi !

kayak seine normandie
L’automne sur la Seine… – © Matthieu Tordeur

Comme dans toutes ses expéditions, Matthieu sait que la réussite dépend de sa capacité à organiser son quotidien : vérifier les horaires de marées pour ne pas pagayer contre le courant, ranger ses affaires à l’abri de l’humidité, s’arrêter suffisamment tôt pour installer son bivouac etc.

Et comme au milieu d’un désert ou d’une steppe, ce sont les rencontres qui offrent certains des meilleurs souvenirs ! Des pêcheurs qui l’invitent pour la nuit, un riverain qui lui offre une soupe chaude et finalement l’éclusier d’Honfleur qui lui donne accès au célèbre Vieux Bassin, qui marque la fin de cette nouvelle expédition. Vive la micro-aventure, vive la France !

Jour par jour

Jour 1 – Vernon > Les Andelys

C’est tout droit ! Voici les étapes suivies par Matthieu jour par jour. Il faut compter 5 à 6h de navigation par jour. 

À la bonne franquette – © Matthieu Tordeur

Jour 2 – Les Andelys > Le Bas de Posés

Jour 3 – Le Bas de Posés > Rouen

Jour 4 – Rouen > Duclair

Jour 5 – Duclair > Caudebec-en-Caux

Jour 6 – Caudebec-en-Caux > Honfleur

popote
La fringale de 3h du matin – © Matthieu Tordeur

Accès

  • Gare la plus proche : Gare de Vernon (Eure, Normandie). Gare de Vernon si vous vous lancez sur un kayak ou stand-up paddle gonflable, transportable par le train. Retour en bus et train depuis la gare d’Honfleur.
  • Point de rendez-vous : Honfleur
  • Retour : Honfleur

Idée de budget

  • Pour réduire les coûts, Matthieu avait emprunté un kayak et un bidon étanche, et acheté toute sa bouffe avant de partir. 

Ce qu’il faut apporter

  • Nourriture : 2 saucissons, tomates, pain de mie, emmental, camembert, cacahuètes, crackers salés, nouilles instantanées, pâté, soupes lyophilisées, purée lyophilisée, 2 boîtes de thon, 6 œufs durs, chocolat, 40 barres de céréales, 10L d’eau (un seul ravitaillement à mi-parcours). 
  • Bivouac : tente, sac de couchage, sur-sac de couchage, tapis de sol, papier toilette, réchaud, gamelle et couverts, couteau, gourde, briquet, lampe frontale.
  • Vêtements : combinaison de plongée (pas utilisée), veste de quart, polaire, jean, pantalon étanche, chaussures étanches, baskets, casquette, mitaines, vêtements techniques de première et seconde peaux.
  • Électronique : trépied, appareil photo, 2 objectifs, batteries.
  • Autres : brosse à dent, livres, carnet, stylo, lunettes de soleil, sacs étanches, serviette microfibres, tendeurs et cordes.

Et voilà, vous avez maintenant une chouette idée de micro-aventure pour faire du kayak sur la Seine en Normandie non loin de Paris.

Vous en voulez encore ?