Gravir le Dôme de Neige des Ecrins

homme en ski de rando dans les montagnes

Pour son baptême d’alpinisme, Ferdinand part gravir le Dôme de neige avec Vianney, un de ses meilleurs copains qui fait de la montagne depuis qu’il est tout petit. La météo est bonne, tous les feux sont au vert. C’est parti pour 3 jours de montagne au départ de la gare d’Argentière-les-Ecrins !

Infos pratiques

  • Durée : 3 jours
  • Saison idéale : printemps
  • Niveau : Engagé
  • Déniché par : Castor Fougueux

 

Regarde comme on est bien – @Vianney d’Anglejan

Récit

Pour son baptême d’alpinisme, Ferdinand part avec Vianney, un de ses meilleurs copains qui fait de la montagne depuis qu’il est tout petit. La météo est bonne, tous les feux sont au vert. C’est parti pour 3 jours de montagne ! 

Ca parait tout petit sur une carte – @Castor Fougeux

Au programme de l’après-midi : 1600 mètres de dénivelé. Depuis leur point de départ au Pré de Madame Carle, la perspective est déjà splendide. Une grande vallée encaissée, traversée par un torrent et recouverte de neige. Pas de poteaux électriques, pas de remontées mécaniques. Bientôt plus de réseau. Le bonheur !

Je savais que j’aurais pas dû prendre 5 caleçons pour 3 jours – @Vianney d’Anglejan

Au bout de 3 heures d’ascension, ils aperçoivent enfin le refuge du Glacier Blanc. En plein soleil, pataugeant dans de la soupe, ils décident de continuer jusqu’au Refuge des Ecrins, 700 mètres plus haut. La récompense est à la hauteur de l’effort : le bleu des séracs et le blanc immaculé de la neige donnent une véritable impression de bout du monde. 

Savoir faire le grand écart ça sert toujours – @Vianney d’Anglejan

Le lendemain, ils s’attaquent à un sommet voisin, la Roche Faurio. Pile en face du Dôme de neige des Ecrins, il permet d’admirer et analyser l’objectif du lendemain. Le soir, gros plat de pâte, une claque au cul et au lit à 21h ! 

Objectif Lune ! – @Vianney d’Anglejan

4h du mat’.… Départ de nuit à la frontale, bien avant les premières lueurs de l’aube. Quand le soleil sort enfin, ils traversent la mer de glace dans des couleurs à couper le souffle. Soudain, un pont de neige cède sous Vianney. Ferdinand lui tend son piolet et il parvient à se sortir seul de la crevasse. Les deux copains sont choqués mais déterminés à aller au bout ! 

Quand on est plus grand on arrive plus vite au sommet ? – @Vianney d’Anglejan

12h. Arrivés au pied du sommet, un mur de glace leur barre l’accès au Dôme. Ils chaussent leurs crampons. Ferdinand assure Vianney d’en bas puis le rejoint. Ils viennent de franchir la barre des 4000 : champions du monde !

Jour par jour

Jour 1 : Déjà le bout du bout du monde

Pré de Madame Carle (alt. 1874 m).
Au programme de l’après-midi : 1600 mètres de dénivelé. Depuis notre point de départ au Pré de Madame Carle, la perspective est déjà splendide. Une grande vallée encaissée, traversée par un torrent et recouverte de neige. Pas de poteaux électriques, pas de remontées mécaniques. Bientôt plus de réseau. Le bonheur !

Bleu blanc bleu blanc bleu blanc – @Vianney d’Anglejan

Le Pré de Madame Carle : un super endroit pour prendre vos marques sur la ligne de départ !
– Ouvert de mai à octobre
– Dortoir à 22 EUR, chambre à 27
– Réservation au 04 92 23 44 21

Jour 1 : Pic ascensionnel

Le refuge du Glacier Blanc (alt. 2542 m).
Au bout de 3 heures d’ascension, nous aperçevons enfin le refuge du Glacier Blanc. En plein soleil, pataugeant dans de la soupe, nous décidons de continuer jusqu’au Refuge des Ecrins, 700 mètres plus haut. La récompense est à la hauteur de l’effort : le bleu des séracs et le blanc immaculé de la neige donnent une véritable impression de bout du monde.

On s’accroche ! – @Vianney d’Anglejan

Le refuge du Glacier Blanc
– Couvertures, lavabos et formule dîner
– Période de gardiennage du 30 mars au 21 septembre
– 131 places – 23 EUR
– Réservation au 04 92 23 50 24

Jour 2 : Fast and Faurio

Refuge des Ecrins (alt. 3170 m).
Le lendemain, on s’attaque à un sommet voisin, la Roche Faurio. Pile en face du Dôme de neige des Ecrins, il permet d’admirer et analyser l’objectif du lendemain. Le soir, gros plat de pâte, une claque au cul et au lit à 21h !

Et ça c’est l’échauffement.

Le refuge des Ecrins :
– Couvertures, couettes, dîner et WC
– période de gardiennage du 18 mars au 17 septembre
– Pas d’eau courante !
– 116 places – 28 EUR
– Réservation au 04 92 23 46 66

Jour 3 : La crevasse nous crève

Ascension du Dôme de Neige des Ecrins (alt. 4015 m)
4h du mat’.… Départ de nuit à la frontale, bien avant les premières lueurs de l’aube. Quand le soleil sort enfin, ils traversent la mer de glace dans des couleurs à couper le souffle. Soudain, un pont de neige cède sous Vianney.
Je lui tends son piolet et il parvient à se sortir seul de la crevasse. Nous sommes tous les deux sous le choc mais bien déterminés à aller au bout !

C’est beau la Terre de là-haut @Vianney d’Anglejan

Jour 3 : Tout shuss

Retour au Pré de Madame Carle (alt. 1874 m)
12h. Arrivés au pied du sommet, un mur de glace nous barre l’accès au Dôme. On chausse les crampons. J’assure Vianney d’en bas puis le rejoint. Nous venons de franchir la barre des 4000 : champions du monde !
Après l’effort… L’effort ! L’heure est arrivée d’entamer la descente, le coeur serré de retrouver du réseau. Si on fait pas des 4000 tous les jours, à quand le prochaine sortie rando !?

Tout shussssss – @Vianney d’Anglejan

Accès

  • L’idéal est de se faire accompagner par un guide de haute montagne
  • Le départ de l’ascension se fait au Pré de Madame Carle. La route pour y accéder depuis Ailefroide (5 km) est fermée aux voitures entre octobre et mai : pensez à consulter le site de la mairie avant de partir ! 
  • Accès en train : gare de l’Argentière-Les Ecrins > bus F2 jusqu’à Vallouise-Centre > stop ou taxi. 
  • Accès en voiture : 150 km depuis Grenoble, 260 km depuis Lyon, 270 km depuis Marseille. 
  • Voir la trace GPX

Idée de budget

Infos : Si vous n’êtes pas équipé.e, la location du matériel va faire chauffer la CB ! Pour 3 jours, comptez environ 180 EUR (skis, bâtons, chaussures et pack sécurité).

Ce qu’il faut apporter

  • Du bon matos pour monter et descendre en sécurité : skis, balise ARVA, pelle + sonde, crampons, couteaux, piolet, baudrier, corde. Pour la location, on vous recommande KING’S SPORT à Vallouise.
  • Crème solaire + lunettes de soleil
  • De quoi vous donner un petit coup de fouet dans l’ascension : fruits secs, barres de céréales…
  • Une popote, du miam-miam et du glou-glou, si vous ne prenez pas l’option repas au refuge.   
  • Duvet + tapis de sol
  • De quoi rapporter vos déchets
Vous en voulez encore ?