Visorando : des milliers d’itinéraires de rando à portée de pieds

main d'homme qui regarde une appli de rando dehors

Comme le disait Hippocrate, alias Hippocampe : « La marche est le meilleur remède d’un homme. » Et le meilleur outil c’est Visorando ! On l’utilise tout le temps. À la fois site et application mobile gratuite, Visorando recense des milliers d’itinéraires de randonnée partout en France. Rats des villes, rats des champs, rats des montagnes, vous pourrez affiner vos recherches selon plusieurs critères comme la durée ou la difficulté du parcours. Chercher, c’est trouver !

L’histoire de Visorando

Visorando, c’est d’abord une histoire de famille. Celle de deux cousins – Arnaud, web développeur, et Fabien, guide en moyenne montagne – qui s’associent en 2010 pour créer un site autour de leur passion commune : la randonnée. Son principe ? Permettre à chacun de publier ses idées de parcours et les agréger sur une même interface. Cailloux sur la montagne : c’est gratuit et c’est simple d’utilisation ! La rando devient déjà plus accessible. Bravo les cousins !

Tableau avec des mots et cartes postales
Des billets doux pour dire merci

En 2014, Arnaud et Fabien adaptent Visorando en application mobile. C’est une première. Aujourd’hui, site et appli comptent 2 millions d’utilisateurs réguliers. Et la petite entreprise basée en Alsace, au pied des Vosges, compte 12 salariés. Elle reste malgré tout accrochée à son indépendance même en s’exportant au Royaume-Uni et en l’Allemagne. Comment on dit : « Où sont les balises rouges », en allemand ?

La rando accessible à tou·te·s

24 000 : un chiffre qui donne le vertige. C’est le nombre de randonnées proposé sur Visorando. Alors oui, une bonne part se situe dans le massif des Alpes. Mais toutes les régions sont généreusement représentées : montagne, rase campagne et même… en ville ! Vous serez d’ailleurs surpris du nombre de parcours à Paris, Marseille ou Lyon. L’occasion de découvrir jardins cachés et rails (presque) abandonnés.

3 femmes marchent dans un champ
Lève-toi et marche !

Comment trouver votre bonheur sur Visorando ? Facile. Entrez d’abord le nom de votre destination ou trouvez-là directement sur la carte. Ajustez ensuite vos paramètres de recherche grâce à l’onglet « + de critères ». Vous pouvez, par exemple, opter pour des parcours de moins de 2 heures ou formant un tracé en boucle. Pratique, non ? Résultat : on ne s’en passe plus !

Une app collaborative, simple, basique

En partageant une randonnée, les utilisateurs sont invités à être les plus précis possibles : les itinéraires sont détaillés sous format texte, étape par étape. Dans tous les cas, chaque parcours mis en ligne est relu par trois modérateurs différents. Et les randonneurs peuvent aussi lui attribuer une note et faire des commentaires, ce qui permet de garder le tracé à jour. C’est aussi ça, l’esprit de communauté !

homme qui regarde un itinéraire dans la montagne
1 000 Louis d’or sont cachés au bout du tracé. À vous de les trouver !

Si vous êtes passionné.es des cartes, certaines fonctionnalités payantes peuvent s’avérer source de bonheur. Il est par exemple possible de consulter son itinéraire sur une carte IGN depuis son smartphone, même hors connexion, et de se localiser en temps réel dessus. L’avantage ? Vous gardez toujours un œil sur votre avancée et vous pouvez partager votre position à vos proches en cas de pépin.

Hors des sentiers protégés

S’il rend la nature accessible, Visorando n’oublie pas de veiller sur elle. Et ce n’est pas un vœu pieu. L’entreprise s’est notamment associée au programme Biodiv’Sports pour faire respecter les zones de tranquillité ou de reproduction des animaux dans les parcs nationaux. De fait, les itinéraires qui empruntent des zones repos ou de nidification sont retirés à certaines périodes de l’année. Vous ne verrez peut-être pas le grand tétras en montagne, mais lui vous dit merci. Ou plutôt un truc qui ressemble à « grongrongron ».

Randonnée en Alsace
Là oui, ça fait prendre de la hauteur.

Par ricochet, Visorando sensibilise aussi ses utilisateurs à la protection de l’environnement, en nous faisant (re)découvrir les merveilles proches de chez nous. Avec son annuaire de 24 000 randos, le constat s’impose : il n’y a pas besoin de faire des centaines, voire des milliers de kilomètres pour se perdre avec bonheur dans les bois, au milieu des champs ou au bord des étangs. Vous allez voir, c’est addictif !

Rédigé avec la complicité de Visorando.


Partir avec Chilowé

Vous en voulez encore ?