5 recettes avec des fleurs et plantes comestibles

Tous les cuistots vous le diront : certains ingrédients ont le pouvoir de transformer un plat. La bonne nouvelle, c’est que ces ingrédients magiques peuvent se trouver autour de nous, dans la nature. Alors que diriez-vous de profiter de votre prochaine rando pour ramasser des plantes et fleurs comestibles ? Ail des ours, pissenlits, pensées, camomille… il n’y a qu’à se baisser pour trouver l’ingrédient miracle ! Même les orties, mal aimées, sont de la partie. En balade, ouvrez l’œil pour repérer ces plantes ou si vous ne vous sentez pas sûr de votre coup, offrez-vous un stage pour apprendre à les reconnaître. On vous souffle 5 recettes à concocter avec des fleurs et plantes comestibles.

Les règles du jeu de la cueillette

Parce qu’un cueilleur averti en vaut deux, il est indispensable de bien se préparer avant de partir en cueillette. Exit les espèces rares ou situées dans des zones protégées, on se renseigne au préalable sur le statut de conservation de la plante que l’on souhaite cueillir car il varie d’une région à l’autre. L’arrêté ministériel du 20 janvier 1982 établit les listes de plantes protégées. On ne vous cache pas qu’il y a un certain flou autour de la réglementation de la cueillette, mais la loi oblige tout cueilleur à demander l’autorisation du propriétaire, public ou privé, sans quoi son geste peut être vu comme du vol. Ça c’est dit !

femme de dos avec bouquet dans sac à dos
Promenons-nous dans les bois – © Chilowé

Les trois commandements du cueilleur responsable :

  • Apprendre à reconnaître les plantes : plus de 300 espèces sont toxiques voire mortelles, alors mieux vaut savoir ce que l’on cueille (ou demander conseil à votre pharmacien)
  • Cueillir délicatement la plante en veillant à ne pas abîmer la racine
  • Ne cueillir que la quantité nécessaire pour sa recette

Pâtes au pesto d’ail des ours

Saviez-vous que l’ail a un cousin encore bien sauvage ? C’est l’ail des ours, dont le doux parfum embaume nos forêts au printemps ! Cette plante qui aime particulièrement les zones humides, comme les bords d’une rivière, se récolte de mars à juin. En pesto, il accompagne merveilleusement une assiette de pasta bien méritée de retour de rando. Attention par contre à l’identifier de façon certaine avant de le cueillir : il ressemble comme deux gouttes d’eau au colchique et au muguet, très toxiques dans l’assiette. Son odeur prononcée d’ail peut vous aider à le reconnaître, mais restez vigilant.e.s.

recette plantes comestibles ail des ours
Simple, Basique – © Cannelle et Coriandre
Lire la recette

Biscuits aux fleurs de camomille et bleuet

Voilà le genre de gâteaux parfaits pour un goûter gourmand autour duquel se remémorer la rando de la veille. Préparés à partir de farine de sarrasin, de riz et de poudre d’amandes, ces biscuits se parent de délicates fleurs de camomille et de bleuet, ainsi que de feuilles d’aneth et de pimprenelle. Semées au jardin ou sauvages dans les champs, les fleurs de camomille et de bleuet se récoltent de mai à la fin de l’été. Pour des biscuits aussi beaux que bons !

biscuits fleurs camomille bleuet
C’est beau, c’est bon, c’est des biscuits – © Prêt à Pousser
Lire la recette

Cabillaud cuit avec un beurre aux fleurs

Faire cuire un filet de cabillaud au beurre blanc, grosso modo, tout le monde maîtrise. Mais que diriez-vous de monter en grade en préparant un beurre aux herbes et aux fleurs ? Persil, ciboulette, marjolaine, fenouil sauvage, pensées, capucines… Selon ce que vous trouvez en balade ou dans le jardin du printemps à l’automne, votre poisson va se faire des copains aux saveurs aromatiques envoûtantes. En plus, le beurre magique, ça marche sur une tartine aussi !

recette beurre plantes sauvages
© Magali Ancenay – Quatre Saisons au Jardin
Lire la recette

Salade de pissenlits

Celui-là, tout le monde le connaît. Dès le printemps il fleurit les champs et les jardins. Pour la cueillette, attention tout de même à éviter les terrains qui pourraient avoir été traités aux pesticides et les bords de routes, plus exposés à la pollution. De la mi-avril à la mi-mai, on cueille les jeunes pousses tout juste sorties de terre, avant l’apparition des boutons. Le pissenlit s’invite dans nos assiettes pour une salade qui change de la roquette ou de la mâche. Flanqué de quelques croûtons, de lardons de magret de canard et d’un œuf mollet : le tour est joué ! On vous souffle tout de même notre secret pour bien le cueillir : privilégier les petites feuilles, plus tendres et moins amères.

recettes plantes sauvages salade pissenlits
Je vais vous cuisiner – © Leïla Martin
Lire la recette

Quiche aux orties

On vous voit déjà lever les yeux au ciel mais non, on vous l’assure, l’ortie est une plante absolument délicieuse ! Au printemps, on cuisine les jeunes pousses du jardin ou des bois qui, une fois cuites, ne piquent plus du tout et se parent même d’un goût proche de celui des épinards. En quiche, c’est un délice. Vous vous demandez sûrement comment les récolter sans se piquer ? Les gants seront sans aucun doute votre meilleur allié mais si jamais vous les oubliez, sachez que le bas de la tige est en général moins pourvue de poils urticants.

recettes plantes comestibles quiche orties
Ça pique même pas la langue – © Recettes d’Ici et d’Ailleurs
Lire la recette
Vous en voulez encore ?