Longer la Meuse en longboard sur la voie verte

Envie de faire de la longboard en pleine nature histoire de changer des trottoirs de votre ville ? On a un bon plan : au programme de cette aventure seul.e ou en entre potes, on est sur un week-end prolongé de longboard dans les Ardennes. L’idée, c’est d’allier les sensations de glisse et les paysages de dingos qui défilent le long du fleuve de la Meuse. Allez, on file à grande vitesse sur la voie verte qui longe la Meuse pour aller faire de la longboard à fond tout en profitant d’un cadre naturel !

Infos pratiques

  • Durée : 3 jours
  • Saison idéale : Été
  • Niveau : Dynamique. 85 km en tout. Samuel et ses copains sont bien entraînés et avancent à 20 km/h de moyenne. Vous pouvez adaptez la cadence et la longueur de l’itinéraire à votre niveau. Pour ne pas trop vous charger, embarquez du monde qui vous suit à vélo et porte votre barda !
  • Enfants à partir de 18 ans
  • Déniché par : Suricate Déjanté
où faire longboard
Le paradis des longboards – © Samuel Dalmasso

Récit

Samuel s’est remis au skate il y a 3 ans, après presque 25 ans d’interruption ! Depuis, il est complètement mordu. Les sensations de glisse et de liberté que lui offre sa planche lui donnent l’impression de faire du snowboard toute l’année en habitant à Crécy-la-Chapelle, à 40 km de Paris.

Cette année, il a emmené 7 potes sur l’un des meilleurs spots de longboard du monde : la voie verte qui longe la Meuse et traverse une partie des Ardennes. Plate et goudronnée tout le long, elle ne traverse que peu de villages et on y croise seulement quelques vélos.

où faire longboard
Chaud devant ! – © Samuel Dalmasso

Au printemps, le fond de l’air est encore frais mais quel kiff de se tirer la bourre le long du fleuve qui s’écoule tranquillement vers la Belgique et les Pays-Bas ! Avec plus de 80 bornes à avaler, le défi est de taille même pour des riders aguerris. Adeptes du stand-up paddle, certains d’entre eux s’aident d’ailleurs d’un stick pour pousser la bête !

Entre deux sprints, un petit arrêt au stand permet de recharger les batteries. Là-dessus, les Ardennes sont généreuses : bières artisanales en veux-tu en voilà, boudin blanc de Rethel… Sans oublier la Cucusse culottée, spécialité de la région ! Du saindoux, des oignons, du lard et une fricassée de pomme de terre : de retour sur le skate ça permet d’assurer un centre de gravité optimal.

où faire longboard
On voit du pays sur nos planches – © Samuel Dalmasso

Dans tous les cas, le spot est à la hauteur de leurs attentes : il n’y a presque jamais besoin de freiner et les paysages sont dingos. Un RÉGAL !

Jour par jour

Jour 1 – Charleville-Mézières > Nouzonville > Deville

C’est parti pour 85 km le long de la Transardennes, de Charleville-Mézières jusqu’à la frontière belge, à Givet (mais j’ai peur). La voie verte permet de rentrer dans le Massif des Ardennes en suivant la Meuse. Si vous avez le temps et les jambes, vous pouvez la rejoindre plus en amont au niveau de Sedan !

Pour le soir, il y a des gîtes tout le long de la Trans-Ardennes.

hommes avec skate
Une belle brochette de copains – © Samuel Dalmasso

Jour 2 – Deville > Anchamps > Fépin

Astuce pour ne pas trop vous charger : embarquez du monde qui vous suit à vélo et porte votre barda ! Côté ravito, il y a de quoi faire sur la route, mais anticipez un maximum.

Jour 3 – Fépin > Ham-sur-Meuse > Givet

skate longboard
Voilà les bêtes – © Samuel Dalmasso

Accès

  • Gare la plus proche : Charleville-Mézières (Ardennes, Grand Est). Plusieurs trains par jour entre Blois et Saumur
  • Point de rendez-vous : Charleville-Mézières
  • Retour : Givet

Idée de budget

  • 1 planche longboard
  • Si vous voulez tester le longboard avant de vous lancer, on trouve de bonnes occasions sur leboncoin autour de 100/150 EUR
  • Les nuits en gîte
  • Les repas

Ce qu’il faut apporter

  • 1 planche, la plus basse possible
  • 1 casque (obligatoire) et des protections coudes/genoux
  • 1 camelbag
  • 1 mini sac à dos avec le strict nécessaire
  • Du matos pour bivouaquer si vous êtes en mode warrior

Et voilà, vous avez maintenant une chouette idée de micro-aventure pour faire de la longboard pendant un week-end prolongé.

Vous en voulez encore ?