Chilo | List
Chilo | List

Loire : 5 idées week-end entre nature et culture

Loire : 5 idées week-end entre nature et culture

loire
Gorges de la Loire – ©ADT-Lambert

La fin de semaine approche, c’est l’heure de donner du relief à nos week-ends ! Des monts, du vin, de l’art : ce territoire couteau-suisse nous a inspiré 5 idées week-end en pleine nature ou 100% culture pour complètement déconnecter. Des plus beaux spots du Parc du Pilat aux randos vélo dans le Roannais, en passant par les sites culturels de Saint-Étienne et les découvertes du Forez : en avant pour un week-end au vert !

Week-end gourmand à vélo dans le Roannais

Adeptes des découvertes gourmandes, vous allez succomber à ce circuit au départ de Roanne. On attaque avec un bout du chemin VTT par vignes et par monts. Première pause dégustation au Domaine familial Désormière. Demandez à Eric et Thierry, deux frères vignerons de Renaison – et de renom – de vous faire goûter le Montolivet, une cuvée terroir AOC Côte Roannaise. De quoi ouvrir l’appétit ! On troque son VTT pour un vélo et on donne 2 coups de pédale jusqu’au restau Les gens heureux qui porte bien son nom et propose un menu copieux et pas cher. Une fois le dessert avalé, on enfourche son vélo direction le château de la Roche, un château les pieds dans l’eau, emblème des gorges de la Loire. Pour se mettre dans le bain, on fait l’escape game Alerte Submersion. On fait ensuite un crochet pour aller admirer un des plus beaux méandres de la Loire sur le site du Pêt d’Âne. Tout ce parcours se fait grâce aux boucles cyclables connectées à la Véloire.

St-Priest-la-Roche-Château de la Roche
Château les pieds dans l’eau – ©ADT42-UnMondeÀVélo – Château de la Roche

Pour la nuit rendez-vous au Domaine de Bérenguer à Ouches. Le lendemain, on termine notre périple à deux roues sur la Véloire à la découverte de la gravière aux oiseaux de Mably. Avant de monter dans le train, on s’autorise un crochet aux Halles Diderot pour goûter l’authentique Praluline® ! Croustillante en surface, fondante à l’intérieur, ça serait bête de s’en priver !

  • Gare la plus proche : Gare de Roanne
  • Durée : 2 jours
  • Accessibilité : facile
  • Idée budget : Menu Les gens heureux : 18€ – Escape game : 20€ – Nuit au Domaine de Bérenguer : 120€

Week-end prolongé sur le GR®765 en Forez

Un week-end c’est bien, mais 4 jours c’est mieux ! Et si c’est pour faire de la rando sur un des Chemin de Saint-Jacques de Compostelle dans le Forez, c’est vraiment le pied. Avant toute chose, éclaircissons un point, on dit : Foré ou Forèze ? Eh bien la prononciation varie selon le versant des Monts du Forez. Côté occitan on prononce le « z », côté Loire, on ne le prononce pas et en haut des monts… on dit ce qu’on veut ! En route pour la première étape (point de départ accessible en bus) au départ du village de Bussy-Albieux en direction de Montverdun (15,1km – 3h). On prend le temps d’observer les canards chipeaux et les martins-pêcheurs de la réserve de Biterne, puis on continue vers le Château de la Bâtie d’urfé et le prieuré de Montverdun. Pour la première nuit on opte pour l’Hostellerie du Matin Calme.

Montarchet
À la recherche de Saint-Jacques – ©Adelinev38 – Montarcher

Le lendemain, on reprend la route vers Montbrison, capitale historique du Forez. Le circuit du jour (17,3km – 4h25) traverse la plaine le mont d’Uzore et Champdieu labellisé « village de caractère ». Les paysages sont magnifiques jusqu’à Montbrison où on passe la nuit à la chambre d’hôte des Parfums de Madeleine.

Le troisième jour, on part pour 6 heures et 22,5km de marche entre Montbrison et l’auberge de Marols. Sur cette étape, on découvre le petit village de caractère et d’artistes de Marols (rien à voir avec le fromage des ch’tis !). Le lendemain on fait l’aller-retour à  Montarcher. Car, impossible de partir d’ici sans aller jeter un œil à cet autre village de caractère : un des plus petits mais plus beaux villages du département de la Loire. Pour le retour, on prend un bus jusqu’à la gare de Montbrison. Nos pattes vont pouvoir se reposer un peu !

  • Gare la plus proche : Aller : Gare de Boën-sur-Lignon – Retour : Montbrison
  • Durée : 4 jours
  • Accessibilité : Intermédiaire
  • Idée budget : Menu Auberge de Marols à partir de 26€ – Nuit
  • à l’Hostellerie del Matin Calme à partir de 93 € aux Parfums de la Madeleine à partir de 89€

Week-end chapeaux-randos-gâteaux en Forez Est

Pour une destination 4 saisons, nous avons nommé le Forez ! Au programme : détente culturelle en intérieur et activités sportives en extérieur. Premier arrêt à Chazelles-sur-Lyon avec un itinéraire d’1h30 pour arpenter les rues du centre. Ça creuse tout ça ! Heureusement, le repas et (surtout) les cookies façon tarte au chocolat-caramel et boule vanille du Chapelier gourmand sont là pour assurer nos arrières. Après-midi pluvieux ? On fonce à l’atelier-musée du Chapeau et ses 400 chapeaux exposés (même mamie Josie n’en a pas autant) ! On l’a bien compris, la fierté de Chazelles-sur-Lyon c’est sa tradition chapelière depuis l’époque du Moyen Âge. Pour le dîner on opte pour la Farlodoise qui est aussi une microbrasserie !

Loire
Avoir plus d’une Tour Matagrin dans son sac – ©ADT-42-Lambert

Après notre nuit à l’Hôtel-restaurant Château Blanchard (qui n’a pas de pont-levis ni de donjon, mais un restaurant Michelin 1 étoile), on prend de la hauteur sur la Tour Matagrin à Violay et son panorama 360°. Encore plus de sensations ? Pas de problème, on part pour une cani rando avec les huskies de Sébastien pour une balade inoubliable au pied du Mont Boussuivre.

  • Gare la plus proche : Gare de Montrond les Bains
  • Accessibilité : Pour toute la famille
  • Durée : 2 jours
  • Idée budget : Balade avec les huskies à 20€ – Menu au Chapelier Gourmand à partir de 24.5€ et à la Farlodoise à partir de 13€ – Nuit au Château Blanchard à partir de 88€

Week-end du côté de Saint-Étienne

Saviez-vous que Saint-Étienne était une ville d’architecture, de design (avec une cité dédiée) et d’art urbain ? C’est l’occasion de le découvrir le temps d’un week-end. On attaque avec une première visite hors norme : le site Le Corbusier à Firminy. Ici, on trouve le plus grand ensemble en Europe des constructions imaginées par le célèbre architecte, urbaniste Charles-Édouard Jeanneret-Gris. On commence par l’Unité d’Habitation (encore habitée par près de 900 personnes), puis la surprenante église Saint-Pierre de forme concave et enfin le stade municipal rattaché à la Maison de la Culture (inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO s’il vous plaît). Pour rester dans l’ambiance on dort à l’Hôtel Continental, ancien relais de poste du centre-ville de Saint-Étienne. Ce petit logis allie modernité, design et innovation tout en gardant le charme d’antan.

© Conception, Le Corbusier architecte, José Oubrerie assistant (1960-65). Réalisation, José Oubrerie architecte (1970-2006).
Ceci est une église (Site Le Corbusier / église Saint-Pierre) – ©F.L.C/ADAGP

Le lendemain, on va en centre-ville s’initier à la sérigraphie dans l’atelier Inkoozing. Le midi on prend un plateau à La Fabuleuse Cantine. Ici, pas de purée-flocons ni de macédoine douteuse, mais une cuisine créative et gourmande, anti-gaspi, bio, locale, solidaire et plein d’événements. Le ventre bien rempli, on repart vers la Réserve Naturelle des Gorges de la Loire, avec des activités en veux-tu en voilà : canoë-kayak, catamaran, paddle, vélo, rando, location de bateaux éléctriques. Pour en prendre plein les mirettes, on grimpe au point de vue depuis le Mousset qui offre un super panorama sur les gorges. Pour ceux qui sont aussi fans que nous des belles vues, passez au plateau de la Danse c’est LE spot incontournable avec vue sur le port de Saint-Victor-sur-Loire.

Dernière journée, on avance le réveil d’une heure et on file dès le petit matin au Parc Naturel Régional du Pilat. On teste la Balnéo’bois© en extérieur de Cap Oxygène. Après ce moment détente, direction l’auberge du Tremplin pour goûter à la cuisine régionale et traditionnelle. Pour les frileux•ses qui veulent quand même profiter de l’extérieur de ce chalet, on peut même demander un petit plaid.

  • Gare la plus proche : Gare de Saint-Étienne-Châteaucreux
  • Durée : 3 jours
  • Accessibilité : Débutant
  • Idée budget : La City Card 24h : 16€ – Menu à La Fabuleuse cantine à moins de 12€ – Nuit à l’Hôtel Continental partir de 60€

Week-end rando de déconnexion sur les crêts du Pilat

« Je suis sous l’eau en ce moment », « c’est la course, j’ai pas 1 minute à moi »… Si vous avez dit une de ces phrases ces derniers jours, ce week-end 100% déconnexion est pour vous ! On vous propose une boucle de 30km au cœur du parc naturel régional du Pilat à la découverte des crêts du Pilat. Au départ du Collet de Doizieux, on enchaîne les points de vue du Crêt de la Perdrix, de la Chèvre, de l’Oeillon… À ça, on ajoute des paysages magiques sur la Vallée du Rhône, la chaîne des Alpes, les plateaux ardéchois et même un petit panorama sur le Massif Central. Que demande le peuple ? Pour un repas généreux en produits locaux et une nuit au calme, on choisit les yeux fermés la chambre d’hôte du Vernolon à 1050m d’altitude.

Crêt du Pilat
Un territoire que l’on découvre Pilat temps – ©LLambert-ADT42

De bonne heure et de bonne humeur on se réveille avec vue sur les Alpes. Après avoir avalé une tartine de confiture et un jus d’orange bien frais, on repart faire chauffer les mollets sur les 14km restants. L’auberge propose des paniers pique-nique alors, on n’hésite pas une seconde et on le déguste au sommet du Pilat à 1432m. À deux pas de là : la fameuse tarte aux myrtilles de la légendaire auberge de la Jasserie vous attend. Faut vraiment pas rater ça !

  • Gare la plus proche : Gare de Saint-Chamond
  • Durée : 2 jours
  • Accessibilité : Intermédiaire
  • Idée budget : Menu La Jasserie à partir de 25€ – Nuit à la chambre d’hôte du Vernolon à partir de 62€

Une fois par semaine, le meilleur de Chilowé
pour voyager local, vivre mieux et s'engager.