3 jours en vélo à travers la Camargue

Envie de faire un circuit vélo pour découvrir la Camargue le temps d’un week-end pour être en pleine nature, mais vous ne savez pas par où commencer ? On a un super itinéraire tout chaud pour vous. Au programme de cette micro-aventure seul.e ou en famille : pédaler à travers le Parc Naturel des Alpilles et les marais salants, en chantant du Charles Trenet et en compagnie des flamands roses ! Ça vous botte ? C’est parti pour faire un circuit vélo à travers la Camargue sur un week-end prolongé !

Infos pratiques

  • Durée : 3 jours
  • Saison idéale : Printemps
  • Niveau : Tranquille, 130 km en tout. Il suffit de savoir faire du vélo !
  • Enfants à partir de 6 ans
  • Déniché par : Licorne Frivole
circuit vélo Camargue
En voilà de drôles d’oiseaux – © Chilowé

Récit

Une belle micro-aventure, ça devrait toujours commencer par un énorme petit-déjeuner ! Bien décidées à rendre visite aux flamands roses et aux taureaux de Camargue, Lucie et ses deux copines engloutissent le leur à Avignon avant de foncer vers le Sud.

Accrochées à leur bécane, elles traversent le Parc Naturel des Alpilles en chantant du Charles Trenet pour se donner du cœur l’ouvrage. Pas question d’avoir un coup de pompe avant d’arriver aux Baux-de-Provence.

circuit vélo Camargue
Des marais à perte de vue – © Lucie Francini

Perché sur un éperon rocheux, l’effort pour l’atteindre est à la hauteur de la beauté du village. Le nombre de touristes aussi ! Les filles décident de continuer rapidement vers des terres plus sauvages afin de trouver un endroit où bivouaquer tranquillement en compagnie des moustiques.

Le lendemain, direction la porte d’entrée de la Camargue à Saint-Gilles puis les Saintes-Maries-de-la-Mer en coupant à travers les marais salants : c’est plus sauvage et au moins elles sont sûres de se perdre !

circuit vélo Camargue
Qui se lasse du coucher de soleil sur la mer ? – © Lucie Francini

Les voilà paumées pour de bon : les flamants roses ont l’air de bien se marrer en les regardant passer. Elles évitent de peu la collision avec Patrice, un ragondin qui passait par là. Sans réseau, la magie du voyage commence à opérer. Elles prennent le temps de demander leur chemin, de rouler à leur rythme pour finalement atteindre la mer. Installation de la tente, apéro, coucher de soleil. Une claque au cul et au lit !

Jour par jour

Jour 1 – Avignon > Les Baux-de-Provence

Le camping le Yody fait un très bon point de départ pour le premier jour si vous arrivez la veille à Avignon. Mention spéciale pour le petit-déjeuner gargantuesque. Côté parcours, d’Avignon à Aigues-Mortes, vous suivrez la véloroute balisée de la ViaRhôna. Lucie vous conseille de faire des détours par Les Baux-de-Provence et les Saintes-Maries-de-la-Mer.

1er jour : Avignon > Les Baux-de-Provence à travers le Parc Naturel des Alpilles (30 km).

Le bivouac sauvage est interdit dans les Parcs Naturels des Alpilles et de Camargue : on vous conseille l’option camping, gîte d’étape ou bivouac dans le jardin d’un particulier.

cyclistes dans canapé
Pause canap’ – © Lucie Francini

Jour 2 – Les Baux-de-Provence > Arles > Saint-Gilles > Saintes-Maries-de-la-Mer

On pédale à travers les marais salants. Vous trouverez pas mal de points de ravito en route pour le glou-glou et le miam-miam.

Jour 3 – Saintes-Maries-de-la-Mer > Aigues-Mortes

Et on chope déjà le train du retour !

cycliste sur chemin
On pédale cahin-caha – © Lucie Francini

Accès

  • Gare la plus proche : Avignon (Vaucluse, Provence-Alpes-Côte-d’Azur).
  • Point de rendez-vous : Avignon
  • Retour : Algues-Mortes

Idée de budget

  • Les nuits en camping ou gîte
  • La location des vélos
  • Les repas et les apéros

Ce qu’il faut apporter

  • 1 VTC léger ou 1 vélo de gravel : le parcours alterne entre route et chemins
  • 1 casque
  • 2 sacoches
  • 1 tente, 1 duvet et 1 matelas
  • Du miam-miam et du glou-glou
  • 1 coupe-vent imperméable
  • Du matériel de réparation (de quoi réparer une crevaison)
  • De quoi faire reculer les moustiques
  • De quoi rapporter vos déchets

Et voilà, vous avez maintenant une chouette idée de micro-aventure pour suivre un circuit vélo en Camargue, solo ou en famille ce printemps.

Vous en voulez encore ?