Longer la Vallée de Somme à vélo

vallée Somme vélo

Pour découvrir la Vallée de Somme, Sophie et Olivier empruntent un itinéraire tout doux le long de la Véloroute, ancien chemin de halage transformé en piste cyclable toute neuve. Ils y croisent des péniches, des petites maisons colorées et de plus en plus d’oiseaux à mesure qu’ils approchent de la Baie de Somme, l’un des plus beaux estuaires du monde.

Infos pratiques

  • Durée : 2 jours
  • Saison idéale : Printemps
  • Niveau : Dynamique
  • Déniché par : Salamandre Gracile
vallée Somme vélo
© Sophie Gateau

Récit

Sophie, c’est pratiquement la fille de Jeannie Longo ! Après avoir commencé le vélo sur le tard, elle est devenue complètement accro à son guidon. L’année dernière, ça l’a notamment poussée à participer à la North Cape 4000, une course de 4000 bornes entre Florence et le Cap Nord… Cet exploit n’empêche pas cette Parisienne de continuer à partir le week-end pour de courtes virées près de chez elle, qui lui permettent de découvrir de nouveaux coins tout en s’échauffant les guiboles.

vallée Somme vélo
© Sophie Gateau

Cette fois-ci, elle emmène Olivier découvrir la Vallée de Somme pour un itinéraire tout doux le long de la Véloroute, ancien chemin de halage transformé en piste cyclable toute neuve. Ils y croisent des péniches, des petites maisons colorées et de plus en plus d’oiseaux à mesure qu’ils approchent de la Baie de Somme, l’un des plus beaux estuaires du monde. L’environnement est sauvage, ils y voient très peu de monde. Mais quand ils s’arrêtent dans les bistrots pour le ravito, leurs bécanes et leur accoutrement sont le meilleur moyen d’engager la conversation avec les gens du coin !

vallée Somme vélo
© Sophie Gateau

D’écluses en écluses, ils atteignent les hortillonnages d’Amiens, des marais et des jardins entrecoupés de canaux qu’ils suivent avant de continuer à suivre la Somme en direction de la mer…. Ce qui ne met pas à l’abri de quelques mésaventures, comme la surprise de suivre un chemin pour constater au bout de quelques kilomètres qu’il n’est que ronces et buissons. Leurs mollets lacérés et leurs chaussettes en charpie s’en souviendront ! En tout cas, pas de risque de tordre les pédales, le parcours est principalement plat. Au kilomètre 90, la seule côte se présente avec ses 30 mètres de dénivelé : on ne vient pas dans le coin pour jouer le maillot à pois !

vallée Somme vélo
© Sophie Gateau

Jour par jour

Jour 1

vallée Somme vélo
© Sophie Gateau
  • Tergnier > Lamotte-Brebière
  • 105 km

Départ de la gare de Tergnier et déjeuner à Péronne sur la magnifique terrasse du Bistro d’Antoine. Arrivée le soir à Lamotte-Brebière et dîner à la Maison Éclusière : directement sur la Somme canalisée, elle a été transformée en café/bar/restaurant. Les gérants sont adorables et très attentionnés. Profitez-en pour goûter la fameuse ficelle picarde et tester des bières artisanales brassées à quelques kilomètres de là. Pour la nuit, possible de bivouaquer à proximité de la Maison Eclusière (douche disponible, appeler en amont le 06.04.51.76.94).

Jour 2

vallée Somme vélo
© Sophie Gateau
  • Lamotte-Brebière > Noyelles-sur-Mer
  • 85 km

Petit-dejeuner, puis visite d’Amiens : passage obligatoire par les hortillonnages avec ses canaux et jardins à perte de vue, ainsi que par le quartier de Saint-Leu pour voir les maisons colorées bordant les canaux. Déjeuner à Eaucourt-sur-Somme à la Jessy’s Péniche :  une péniche transformée en restaurant. On vous conseille d’arriver tôt pour profiter de la terrasse ou de téléphoner pour réserver, l’endroit étant assez couru. Une salade bien copieuse, un dessert, un café et hop on attaque la dernière ligne droite vers Saint-Valéry. Visite de Saint-Valéry, puis arrivée à la gare de Noyelles-sur-Mer et retour à Gare du Nord !

Accès

Idée de budget

  • A/R en train depuis Paris
  • La nourriture

Ce qu’il faut apporter

  • VTC léger ou vélo de route avec des pneus > 25 mm (quelques passages dans des chemins)
  • Casque
  • 1-2 sacoches
  • 3 couches de vêtements (tee-shirt mérinos / doudoune ou polaire / coupe-vent)
  • Du miam-miam et du glou-glou
  • Matériel de réparation (pour une crevaison)
  • Sac pour rapporter vos déchets
  • GPS ou smartphone
  • Tente, duvet et matelas gonflable si vous bivouaquez

Rédigé avec la complicité de Go Baie de Somme

Vous en voulez encore ?