Traverser les Cévennes d’Est en Ouest

traverser cévennes

Fred s’est lancé un joli défi pour ses 50 ans : partir seul de chez lui pour rallier à pied le lieu où il passait ses vacances étant gamin, de l’autre côté des Cévennes. Il corse l’affaire en partant d’Alès un après-midi et en marchant toute la nuit jusqu’à Meyrueis.

Infos pratiques

  • Durée : 4 jours
  • Saison idéale : Printemps
  • Niveau : Dynamique
  • À partir de 6 ans
  • Déniché par : Faucon Bigleux
Traverser les Cévennes d’Est en Ouest
© Frédéric Bertho

Récit

Pour ses 50 ans, Fred s’est fixé un joli défi : partir de chez lui pour rallier à pied le lieu où il passait ses vacances étant gamin, de l’autre côté des Cévennes. Pour corser l’affaire, il a décidé de partir d’Alès seul un après-midi et de marcher toute la nuit pour arriver à Meyrueis le lendemain pour déjeuner. Ne lui demandez pas pourquoi, ça lui a pris comme une envie de pisser !

Alors qu’il crapahute sous la lune le long les crêtes, il reconnaît les sentiers de transhumance qu’il a l’habitude d’arpenter de jour. Au milieu des forêts de châtaigniers et des landes de myrtilles, le faisceau de sa frontale capte la présence de quelques compagnons de route : des sangliers, des renards et même un loup dis donc !

Traverser les Cévennes d’Est en Ouest
© Frédéric Bertho

Quand le soleil finit par se lever sur le Mont Aigoual (le sommet du Gard), ce sont les vautours qui lui tiennent à leur tour compagnie depuis le ciel. Il était temps que la lumière revienne, il commençait à s’empatouiller dans son itinéraire !

Si vous vous lancez dans cette expédition, on vous conseille de prendre 3 ou 4 jours : l’itinéraire suivi par Fred permet de bien s’imprégner de tout ce que ce massif du sud du Massif Central a à offrir. Son isolement, sa bouffe, le caractère de ses habitants et la beauté sauvage de sa nature en font une vraie terre de micro-aventure !

Jour par jour

Jour 1

  • Alès > Saint-Jean-du-Gard (24 km)

Départ depuis la gare d’Alès, c’est parti pour remonter la dernière étape du GR70 (le Chemin de Stevenson. Pour la petite histoire, c’est la seule que Stevenson n’a pas réellement parcourue : il a vendu son ânesse à Saint-Jean et a parcouru la distance jusqu’à Alès en diligence ! Pour le soir, c’est bivouac ! Il est autorisé le long des itinéraires balisés, entre 19h et 9h du mat’. N’oubliez pas de vous ravitailler à Saint-Jean-du-Gard, dernier point de ravito avec le Mont Aigoual. Côté glou-glou, il y a des points d’eau en chemin.

Traverser les Cévennes d’Est en Ouest
© Frédéric Bertho

Jour 2

  • Saint-Jean-du-Gard > Col du Briontet > Col du Mercou > Col de Cabane Vieille > Col de l’Asclié (environ 19 km)

Vous suivez toute la journée le GR61. Belle étape, ça monte ! Le soir au bivouac, on s’endort à peine les fesses posées.

Traverser les Cévennes d’Est en Ouest
© Les Pitchous voyagent

Jour 3

  • Col de l’Asclié > Col de l’Homme Mort > Col du Pas > Sommet de l’Aigoual (environ 19 km)

Vous marchez le long du GR6-GR67 jusqu’au Col du Pas, puis suivez les GR6-GR6A-GR7-GR66 jusqu’au sommet de l’Aigoual. Pour le dernier dodo, vous avez le choix entre votre bivouac ou une nuit en gîte. Le gîte se situe au sommet du Mont Aigoual et est ouvert de mai à octobre (sur réservation 04.67.82.62.78). Possibilité aussi de se ravitailler au resto/snack du Mont Aigoual (ouvert une partie de l’année seulement).

Traverser les Cévennes d’Est en Ouest
© Frédéric Bertho

Jour 4

  • Sommet de l’Aigoual > station de ski de Prat-Peyrot > Meyrueis (environ 17 km)

D’abord en suivant les GR6-GR6A-GR7-GR66 jusqu’à la station, puis en prenant le GR6A jusqu’à Meyrueis.

Traverser les Cévennes d’Est en Ouest
© Frédéric Bertho

Accès

 

Idée de budget

  • Les repas
  • La nuit au gîte du Mont Aigoual

Ce qu’il faut apporter

  • 1 paire de bonnes pompes
  • De quoi bivouaquer, 1 tente, 1 duvet et 1 matelas
  • De quoi manger
  • 2 gourdes par personne (points d’eau en chemin)
  • La carte Top 75 Cévennes

Partir avec Chilowé

Vous en voulez encore ?