Crapahuter en raquettes dans le Jura suisse

homme en rando raquette dans la tempete

Pour recharger les batteries, rien de tel qu’un long week-end dans le Jura Suisse. Trois jours de raquette dans la neige vous voilà reboosté.es pour 6 mois ! Infos pratiques, récit, accès : vous saurez tout avec ce Topo.

Infos pratiques

  • Durée : 3 jours
  • Saison idéale : Hiver
  • Niveau : Dynamique. Environ 30km, répartis sur 3 jours, en voilà une rando accessible !
  • A partir de 12 ans
  • Déniché par : Ecureuil Volant

Récit

Si vous avez besoin de vous rafraîchir les idées pendant un week-end, allez faire un tour dans le Jura vaudois ! A cheval sur la frontière franco-suisse, à 3h de train de Paris, on y relève régulièrement des températures polaires. C’est pourtant là-bas qu’Etienne a embarqué quelques copains pour une micro-aventure givrée. Leur premier défi du week-end : allumer le poêle de leur cabane pour ne pas finir en Croustibat.

Le lendemain matin, le groupe attaque l’ascension du Mont d’Or. Ils arrivent à temps au sommet, d’où on profite d’une vue à 360° sur le Jura et les Alpes : le Mont Blanc ne paraît pas si loin. Pas le temps de traîner, ils redescendent dare-dare car une tempête de neige est annoncée… C’est pas pour déplaire à Etienne, qui adore quand les choses se corsent un peu. L’aventure débute quand tout commence à foutre le camp, disait un grand philosophe Ouzbek.

Le soir, le groupe arrive lessivé mais heureux au bord du Lac de Joux, où ils ont prévu de bivouaquer. Un petit gorgeon d’eau-de-vie pour revigorer tout le monde, une claque au cul et au lit. Le dimanche, il faut quand même s’envoyer la Dent du Vaulion (1483 m) pour mériter le panorama. Après la tempête d’hier, quel bonheur d’admirer tout ça sous un grand ciel bleu !

Jour par jour

Jour 1

C’est parti pour Vallorbe, en Suisse, à 3h de train de Paris. Dès le premier jour, direction la cabane CAS du Mont d’Or, pour se mettre directement dans l’ambiance polaire. Pour dîner, il faut apporter sa propre bouffe ! Après 5 petits kilomètres pour une petite heure de marche, la popotte sera quand même bien méritée.

Jour 2

Dès le réveil, c’est l’ascension du Mont d’Or, d’où on profite d’une vue à 360° sur le Jura et les Alpes. Le Mont Blanc ne paraît pas si loin ! De là, on redescend en direction des lacs sauvages de Joux et du Brenet, où l’on peut facilement trouver un spot de bivouac. Avant la nuit, on peut profiter du Musée du Vacherin Mont-d’Or. Cette journée fait une quinzaine de kilomètres, pour environ 3h30 de marche.

Jour 3

Le dernier jour, il faut s’envoyer la Dent du Vaulion (1483 m) pour mériter le panorama sur les lacs sauvages de Joux et de Brenet. Une grande claque avant le retour à la civilisation ! C’est une petite dizaine de kilomètres, pour une grosse heure et demi de marche.

Accès

Idée de budget

  • Location de raquettes (possible à Vallorbe, environ 10€ par jour)
  • Repas (2 dîners, 2 piqueniques, 2 petits-dej, environ 70€)

Ce qu’il faut apporter

  • Sac à dos de 60L
  • Chaussures de rando montantes, guêtres et raquettes, bâtons de rando
  • Pantalon et veste Gore-Tex
  • Doudoune, polaire, collant, 2 paires de chaussettes, paire de moufles
  • Lampe frontale
  • Carte IGN 3426OT, boussole et batterie externe pour son téléphone
  • Pique-niques du midi et thermos
  • 1 briquet et papier journal
  • Popote, réchaud, 1 sac poubelle, fiole de rhum et de quoi préparer des plats chaud le soir
  • Tente
  • Duvet -10°C, drap de soie, matelas autogonflant, couverture de survie
Vous en voulez encore ?