Les plus belles forêts aux portes de Paris

Les plus belles forêts aux portes de Paris

L’Île-de-France a beau être la région la plus urbanisée de France, la nature y est bien présente ! Il suffit de savoir où regarder : on trouve un paquet d’endroits qui tiennent les trottinettes et les Apple Stores à distance. Là-bas, les arbres, les oiseaux et les mammifères sont les rois de la jungle ! En plus, on peut y aller à vélo ou en transport en commun depuis Paris.

1/5 du territoire de la région est couvert par des espaces forestiers : forêts privées, communales ou domaniales. Elles appartiennent à l’Etat et sont gérées par l’Office Nationale des Forêts (ONF). Il y en a quand même 50 en Ile-de-France ! Voici celles où on aime aller crapahuter quand on veut se décrasser un peu les poumons.

La forêt de Compiègne

Une forêt dense et silencieuse, sillonnée de chemins qui permettent d’accéder à différents monts (Saint Pierre en Chastres, Beaux-Monts, Mont Berny). C’est l’ancien terrain de chasse préféré des rois de France, qui n’en rentraient jamais broucouilles. On y observe encore de nombreuses bestioles, dont des cerfs et des ratons laveurs.

©Brian du Halgouet

Infos pratiques

En train : 52 minutes de la gare du Nord à la gare de Compiègne puis 15 minutes à pied jusqu’au Palais. La forêt commence juste derrière.

À lire aussi 👉 Démarrer un GR en bas de chez soi

La forêt de Fontainebleau

L’une des plus belles forêts de France, avec ses pins, ses bruyères et ses blocs de grès mythiques. C’est l’un des meilleurs terrains de jeu pour les grimpeurs et les traileurs, très fréquenté le week-end : éloignez-vous rapidement des parkings. Profitez-en pour visiter Barbizon, village de bûcheron devenu Mecque des Impressionnistes. On vous emmène découvrir cette forêt le temps d’un week-end Yoga-astronomie.

Infos pratiques

En train : De 30 à 40 minutes depuis la gare de Lyooon jusqu’aux gares de Bois-le-Roi, Fontainebleau-Forêt ou Fontainebleau-Avon.

La forêt de Rambouillet

On n’en revient pas du charme sauvage qui se dégage de cet endroit : cette forêt a du chien ! Au milieu des chênes, des pins sylvestres et des massifs de rhododendrons, on a l’impression qu’on va tomber sur François Cluzet en train d’emballer Marie-Josée Croze. En réalité, on a beaucoup plus de chance de tomber sur le patron des lieux : il a 4 pattes et de grands bois sur la tête !

Salut les filles ! ©Brian du Halgouet

Infos pratiques

En train + vélo : De 35 à 40 minutes vers Rambouillet ou Montfort-l’Amaury-Méré par le Transilien depuis Montparnasse.

La forêt d’Ermenonville

Avec tout ce sable et ces pins, on se croirait presque dans les Landes ! Sauf qu’ici, les pins sont sylvestres. Les hautes fougères, les étangs et les mammifères en font un terrain idéal pour micro-aventurier·es en manque d’exploration. JJ. Rousseau a d’ailleurs montré l’exemple en s’y aménageant une cabane, toujours perchée juste au-dessus de l’Étang du Désert. 

Je fais du yoga, je suis flex ©Brian du Halgouet

Infos pratiques

En train + vélo : 20 minutes de TER jusqu’à Orry-la-Ville-Coye depuis la gare du Nord, puis 10 km à vélo.

Le Gâtinais français

Le « Pays des milles clairières et du grès » est l’un des lieux majeurs de la biodiversité en Ile-de-France, avec une collection impressionnante d’oiseaux, de reptiles, de mammifères, d’amphibiens, d’insectes et de poissons.

Par ici la siesta ©Brian du Halgouet

Infos pratiques

En train : Gare de la Ferté Alais (RER D).

La Haute Vallée de Chevreuse

Des forêts alluviales humides, des plateaux et des vallées encaissées : on est contents de trouver une nature aussi préservée aux portes de Paris. Le parc possède un important patrimoine historique : châteaux, églises, manoirs et fortifications féodales.

La même vue que de mon balcon – ©Brian du Halgouet

Infos pratiques

En train : gare de Saint-Rémy-lès-Chevreuse (RER B).

L’Oise-Pays de France

C’est le poumon vert du nord de Paris, avec de nombreuses rivières formant des zones humides et 3 grandes forêts : Ermenonville (conifères), Halatte (hêtres) et Chantilly (chênes). Au printemps et à l’automne c’est une explosion de couleurs garantie. 

C’est tout droit – ©Parc Oise-Pays de France

Infos pratiques

En train : Gares d’Orry-la-Ville et Coye-la-Forêt (RER D), Viarmes ou Précy (RER H).

Le Vexin français

Ce plateau agricole dominé par des buttes boisées est délimité par 3 cours d’eau sur lesquels il fait bon de naviguer : l’Epte, l’Oise et la Seine. Les variations de lumière sur le tout ont inspiré un paquet d’Impressionnistes ! Vous pouvez aussi combiner rando et canoë le temps d’un week-end dans le Vexin avec Chilowé !

On reste groupiiiiir ©Brian du Halgouet

Infos pratiques

En train : Arrêts de la ligne H du Transilien en direction de Persant-Beaumont, ligne J en direction de Gisors et Mantes-la-Jolie.

À lire aussi 👉 6 applis pour préparer votre prochaine micro-aventure

Les autres Parcs naturels

  • À moins de 2 heures : Les parcs du Perche, de la Forêt d’Orient, de la Montagne de Reims, des Boucles de Seine.
  • À moins de 3 heures : Les parcs du Morvan, des Ardennes, de l’Avesnois, de Scarpe-Escaut, des Caps et Marais d’Opale, des Marais du Cotentin, de Loire-Anjou-Touraine, de la Brenne, de Lorraine. 
  • Pour voir la légende de la carte ci-dessous, cliquez sur l’icône à gauche du titre puis cochez la section qui vous intéresse !

Si vous avez d’autres idées de forêts aux portes de Paris, écrivez-nous !

[Article rédigé en juillet 2021 et mis à jour en août 2022]
Vous en voulez encore ?