Faire la Grande Traversée du Mercantour

GTM rando

Pierre a parcouru la Grande Traversée du Mercantour (la GTM), cet itinéraire de 200 km qui rallie la haute-montagne à la mer à travers les plus beaux paysages du département. Il y a croisé des mouflons, des chamois et des bouquetins !

Infos pratiques

  • Durée : 6 jours
  • Saison idéale : Été
  • Niveau : Dynamique. Si vous êtes débutant, ne visez pas trop long et en dormant dans les refuges (pour un sac à dos léger).
  • Déniché par : Paresseux Rêveur

 

Faire la Grande Traversée du Mercantour
© Pierre Reinisch

Récit

Vous pensez qu’il faut être retraité ou propriétaire d’un jet-ski pour passer ses vacances dans les Alpes-Maritimes ? Détrompez-vous ! Pierre a parcouru la Grande Traversée du Mercantour (la GTM), cet itinéraire de 200 km qui rallie la haute-montagne à la mer à travers les plus beaux paysages du département : il y a plutôt croisé des mouflons, des chamois et des bouquetins !

Sur la GTM, il règne le type d’ambiance qu’on peut retrouver sur le Chemin de Saint-Jacques : alors que chacun crapahute à son rythme dans la journée, le soir au refuge il est courant de retrouver des gens avec qui on a partagé le dîner de la veille.

Faire la Grande Traversée du Mercantour
© Pierre Reinisch

Et quels dîners ! Les gardiens des refuges ont à coeur de faire goûter les meilleurs produits de la région : Pierre garde un souvenir ému des tourtons à la poële, des gnocchis verts à la blette et de la bière à la chataîgne.

Entre les Alpes et la Méditerranée, le Mercantour est l’un des Parcs Nationaux les plus sauvages de France, autant par ses paysages super minéraux que par sa faune. Pierre et sa bande n’ont pas eu la chance d’apercevoir l’un des quarante loups qui y vivent mais ils ont croisé un paquet de bouquetins, de chamois et de marmottes !

Faire la Grande Traversée du Mercantour
© Pierre Reinisch

Ils ont aussi rencontré de sacrés zozos : un ornithologue fan du gypaète barbu qui trimbalait tout son matos d’observation sur son dos et un Ukrainien parti de Pologne à pied pour aller visiter Nice… Pierre n’aurait pas aimé monter à pied tout le génépi qu’il avait descendu le soir où ils l’ont croisé au refuge !

Jour par jour

Jour 1

  • Sant’Anna di Vinadio > Isola 2000 (8 km, 400 D+, 350 D-, environ 5h)

De la haute vallée du Var à Menton en passant par un petit bout d’Italie, l’itinéraire de la Grande Traversée du Mercantour est balisé tout le long ! C’est facile d’adapter votre rando au temps dont vous disposez : en chemin, vous avez la possibilité de bifurquer pour rejoindre des villages connectés au réseau de bus et redescendre à chaque fois sur Nice. Il y a 17 étapes en tout (l’intégralité à retrouver ici), nous vous conseillons de faire au moins 4 étapes pour profiter pleinement du Parc. Pierre avait 5 jours devant lui : il a commencé en Italie, au départ de Sant’Anna di Vinadio. Un autre départ que nous vous conseillons est celui de Saint-Dalmas-le-Salvage. Pour ce 1er jour, on démarre en Italie le matin et on finit en France le soir !

Faire la Grande Traversée du Mercantour
© Pierre Reinisch

Jour 2

  • Isola 2000 > Refuge de Questa (9 km, 630 D+, 440 D-, environ 5h)

De beaux passages par des lacs. Côté hébergement, le bivouac est autorisé : c’est moins cher et plus flexible, mais ça signifie du matos en plus dans le sac à dos ! L’idéal est de partir avec 6 à 8 kilos de matos maximum, mais si vous bivouaquez, ce sera forcément un peu plus. Si vous prenez l’option refuges, il y en a un à chaque étape de la GTM (à retrouver sur le site Randoxygene). Pensez à réserver à l’avance.

Jour 3

  • Refuge de Questa > Boréon (19 km, 650 D+, 1450 D-, environ 7h)

Un sacré morceau ! On en prend plein les mirettes avec des panoramas à gogo et on passe par plusieurs lacs alpins. A noter que le ravitaillement en eau et nourriture est possible dans les refuges. Ne loupez pas le fromage et le jambon à la coupe dans les petites épiceries italiennes sur la route !

Faire la Grande Traversée du Mercantour
© Pierre Reinisch

Jour 4

  • Boréon > Madone de Fenestre (12 km, 680 D+, 1040 D-, environ 6h)

Arrêt le midi au refuge de la Cougourbe, gros coup de coeur de Pierre : accueil hyper chaleureux, endroit magnifique, tajine d’agneau aux pruneaux à se taper le c*l par terre !

Jour 5

  • Madone de Fenestre > Refuge de Nice (5 km, 740 D+, 410 D-, environ 5h)

On marche toute la journée sur le GR52.

Faire la Grande Traversée du Mercantour
© Pierre Reinisch

Jour 6

  • Refuge de Nice > Lac de Mesce > Casterino (16 km, environ 5h)

Pierre a quitté l’itinéraire de la GTM au niveau du refuge de Nice pour rejoindre Casterino via le Lac de Mesce et prendre une navette à Casterino. Cette navette l’a conduit à Saint-Dalmas de Tende où il a récupéré le Train des Merveilles vers Nice.

Faire la Grande Traversée du Mercantour
© Pierre Reinisch

Accès

  • Lieu : de Sant’Anna di Vinadio à Casterino
  • Gare la plus proche : Nice

Idée de budget

  • Les nuits en refuge
  • Les pique-niques et quelques repas chaud en refuge
  • Le billet de bus pour rejoindre une gare

Ce qu’il faut apporter

  • Paire de pompes
  • Sac à dos de 40 L
  • Si vous bivouaquez, 1 tente, 1 matelas et 1 duvet
  • Chapeau
  • Veste imperméable
  • Sac poubelle pour vos déchets
  • Beaucoup d’eau
  • Un max de calories
  • Popote et réchaud (facultatif)
  • Lampe frontale et boussole
  • Cartes IGN 3540 ET, 3639 OT, 3640 ET, 3641 ET et 3741 OT

Vous en voulez encore ?