6 jours sur le chemin de Stevenson avec un âne

Vous cherchez un itinéraire sur le chemin de Stevenson dans les Cévennes avec un âne, solo ou en famille, pour être en pleine nature ? On a quelque chose qui devrait vous inspirer : un itinéraire de plusieurs jours dans les Cévennes pour découvrir les richesses de la région et pour profiter d’une randonnée unique. Sur les traces de Robert Louis Stevenson, on progresse entre plateaux dénudés, forêts de pins, petits cours d’eau, et hameaux de pierre sèches. C’est parti pour galoper sur le chemin de Stevenson dans les Cévennes avec un âne !

Infos pratiques

  • Durée : 6 jours
  • Saison idéale : Été
  • Niveau : Dynamique. 70 km environ en tout.
  • Enfants à partir de 10 ans
  • Déniché par : Vache Vénère
randonnée âne chemin de Stevenson
La caresse de récompense – © Xavier Bourgeois

Récit

Le truc qui fait vibrer Xavier, c’est de dénicher les coins les moins peuplés de France pour aller y crapahuter. Dans le Nord des Cévennes, la Lozère est un passage obligatoire : avec 15 habitants au kilomètre carré, il ne risque pas d’y marcher sur les pieds de qui que ce soit !

Il s’est quand même déniché un compagnon de route, qui a de grandes oreilles et un joli caractère : Muscade ! Cette petite ânesse grise va porter tout son barda, comme son ancêtre l’a fait pour Robert Louis Stevenson dans la région à la fin du XIXe.  Pour que la petite virée se passe bien, Xavier passe un petit moment à l’asinerie où on lui explique comment s’occuper de Muscade : comment la faire avancer, avec quoi la nourrir, où la faire dormir etc. Il va y avoir du sport !

âne chemin de Stevenson
Tu ne dois jamais y aller – © Xavier Bourgeois

Décider de marcher pendant 6 jours avec un âne, c’est signer pour un trip contemplatif… dont on ne choisit pas les moments de contemplation. Une sorte de grande flânerie, pendant laquelle l’animal impose son rythme et les pauses.

Mais comme toute relation, elle évolue : pendant les premiers jours, Muscade teste la patience de Xavier puis devient moins chafouine, plus autonome et complice. Leur petite routine s’installe : bivouacs, repas partagés, lente progression sous le soleil. L’homme et la bête appréhendent déjà la séparation qui les attend au bout du chemin !

âne avec marcheur
Chargés comme des mules ! – © Xavier Bourgeois

En attendant, les paysages qu’ils traversent envoient sacrément de la bubuche ! Au pied du Mont Lozère, les hauts plateaux dénudés succèdent aux forêts de pins, les petits cours d’eau aux hameaux de pierre sèches. Si Muscade pouvait parler, elle dirait qu’elle n’a beau connaître que ça, ça lui fracture toujours autant la rétine !

Jour par jour

Jour 1 – Castagnols > Saint-Maurice de Ventalon

C’est le métier de Gentiâne de vous dénicher un itinéraire adapté à vos envies ! Basés à Castagnols, ils vous fournissent les cartes détaillées, un topoguide et l’adresse des relais d’étape où vous êtes attendu. Voici l’itinéraire non balisé suivi par Xavier.

Pour le soir, Gentiâne propose plusieurs types d’hébergements pour vos étapes : auberge, chambre d’hôte etc. Xavier a dormi sous la tente ou en hamac, et il vous partage chaque spot du soir qu’il a déniché. Pour sa première nuit à Saint-Maurice de Ventalon, vous trouverez de jolis spots super plats pour planter votre tente. Il y a également un gîte d’étape appartenant à Gentiâne, où vous pourrez louer une yourte pour 12€ la nuit.

âne chemin Stevenson
Petite maison dans la prairie – © Xavier Bourgeois

Jour 2 – Saint-Maurice de Ventalon > Pont-de-Montvert

Côté ravito en eau, vous pourrez remplir vos gourdes aux points d’eau tout le long du chemin pendant 6 jours, prenez des pastilles purifiantes. Côté ravito en bouffe, attention ! Le ravitaillement est possible uniquement à Pont-de-Montvert. Après, vous êtes en totale autonomie !

Vous pouvez planter votre tente au camping municipal de Pont-de-Montvert. 100 emplacements – réservation au 04 34 09 06 10.

C’est l’heure du goûter pour nos deux compères – © Xavier Bourgeois

Jour 3 – Pont-de-Montvert > Finiels

Vous pouvez planter votre tente au petit camping familial de Finiels.

Jour 4 – Finiels > L’Hôpital

Au niveau du petit hameau de l’Hôpital, descendez le sentier plein sud vers le Tarn. Bifurquez à droite au bout d’1 km environ, pour rejoindre une petite maison en pierre où vous attend un bivouac 5 étoiles.

Jour 5 – L’Hôpital > Gourdouze

Trouvez un petit coin pépère pour planter la tente près de Gourdouze. En même temps, vous y êtes tellement isolé que personne ne viendra vous déranger !

Jour 6 – Gourdouze > Castagnols

âne chemin Stevenson
Pas un chat par ici ! – © Xavier Bourgeois

Accès

  • Gare la plus proche : Alès (Lozère, Occitane). Plusieurs trains par jour entre Blois et Saumur
  • Point de rendez-vous : Castagnols
  • Retour : Castagnols

Idée de budget

  • La location de l’âne
  • Les hébergements
  • Les repas

Ce qu’il faut apporter

  • 1 âne sympa, à louer chez Gentiâne à Castagnols
  • 1 bon duvet (confort 0°C), 1 matelas
  • 1 tente ou 1 hamac avec tarp
  • 1 bonne paire de grolles et des tongs
  • 1 polaire, 1 coupe-vent et 1 pantalon
  • 4 L d’eau par personne et des pastilles purifiantes
  • Du rosé
  • 1 popote et du miam-miam pour 5 jours
  • De quoi rapporter vos déchets

Toujours pas convaincu.e ? Retrouver cette bête de micro-aventure en vidéo :

Et voilà, vous avez maintenant une chouette idée de micro-aventure pour suivre le chemin de Stevenson dans les Cévennes avec un âne, solo ou en famille.

Vous en voulez encore ?