Le guide ultime du canoë

canoe femme boit son café

Vous rêvez de vous égosiller sur un canoë et de côtoyer loutres et hérons en toute simplicité ? Sachez que Pocahontas ne s’est pas construite en un jour. Jadis utilisé par les premières nations amérindiennes, le canoë servait à explorer le pays et commercer avec les peuples voisins. Le kayak quant à lui, puise ses origines des peuples inuits qui l’utilisaient pour la chasse et la survie alimentaire. Aujourd’hui, il y en a pour tous les goûts : rivières tumultueuses, mers d’huile ou lacs gelés. Types d’embarcations, réglementations, équipements, on vous dit tout et bien plus dans ce guide ultime canoë ! Note aux lecteurs connaisseurs : tous les points abordés dans cet article au sujet du canoë sont également valables pour le kayak.

Quelles différences entre le canoë et le kayak ?

Connaissez-vous la différence entre un canoë et un kayak ? Kayak à l’envers donne kayak, alors que canoë devient ënoac. Mais dans tous les cas, les deux renversés prennent l’eau. Plus sérieusement, kayak et canoë peuvent être distinguées assez facilement grâce à leurs pagaies. La pagaie d’un canoë ne possède qu’une seule pale à son extrémité contre deux pour le kayak. L’autre différence intervient dans la position du pagayeur. En kayak on est assis sur les fesses alors qu’en canoë, on est à genoux ou assis sur un banc de nage.

canoë
Ô mon canoë @Chilowé Vexin

Est ce que en canoë, on est forcément deux personnes et solo en kayak ? Pour le commun des mortels, la réponse est oui. Pourtant, cette affirmation ferait grincer les dents de nos rois de la pagaie. Il existe bien des kayaks 4 places tout comme des canoës 40 places (les fameux dragon boat). 

canoe vexin
Week-end canoë et rando à travers le Vexin @Chilowé

Plutôt rivières calmes, cours d’eau tumultueux ou amoureux d’air iodé ? Sachez qu’il y en aura pour tous les goûts. Les fabricants se sont adaptés et proposent des supports déclinés à toutes les utilisations possibles. Les canoës de randonnée sont pour l’itinérance ou des balades à la journée : c’est la une grande majorité des embarcations présentes chez les loueurs d’embarcations français. Celles appelées « d’eaux vives » sont pour les rivières tumultueuses. Enfin, les kayaks freestyle et kayaks de slalom s’adressent aux personnes capables de prouesses techniques exceptionnelles (les pros). 

Quelles différences entre le canoë de mer et de rivière ?

Prêt à fendre les vagues ©Sophie Gateau, île de Groix en kayak

Ces deux pratiques sont complètement opposées et nécessitent un matériel différent. Vous suivez le courant au gré des rivières alors qu’évoluer en mer est synonyme de vent, courants et clapot. Le matériel s’adapte donc à ces pratiques bien distinctes. Le kayak de mer est long et effilé pour briser les vagues. Le kayak de rivière est court et réactif pour tourner le plus rapidement possible. La largeur est liée à votre niveau de pratique. Mais résumé grossièrement, plus un kayak est large, plus il est stable (au détriment cependant de la vitesse).

Techniques de base en canoë

La proue, la poupe, la pagaie et l’accostage sont des termes inconnus pour vous ?  Ils vont pourtant conditionner la réussite de votre expédition. Voici les étapes à suivre pour vous transformer en roi des rivières. 

canoe allier
3 jours de canoë-bivouac sur l’Allier @Chilowé
  • Étape 1 : On fait connaissance avec son binôme et on se promet amour et fidélité. On se vêtit de son plus beau gilet de sauvetage.
  • Étape 2 : On positionne le canoë perpendiculairement à la rive avant de grimper. On pousse ce dernier une fois que la plus grande partie flotte.
  • Étape 3 : La personne la plus expérimentée sera placée à la poupe (arrière) et aura pour lourdes tâches de pagayer et diriger l’embarcation. Son binôme, vous l’aurez deviné, placé à la proue (avant) n’aura qu’à se concentrer sur la technique de pagaie.
  • Étape 4 : On se familiarise avec la pagaie car sans elle, nous ne sommes rien ! On vérifie que son partenaire a toujours le sourire. 
  • Étape 6 : On recommence encore et encore….

Comment bien pagayer à deux ?

L’un des pagayeurs commence sur le côté droit et l’autre sur le côté gauche. On inverse lorsqu’un signe de fatigue se fait ressentir. Ces mouvements alternés vous éviteront de tourner en rond. La pagaie quant à elle se tient au-dessus de l’eau, la main supérieure au niveau de votre visage. Le bras est tendu de façon à être le plus proche de l’eau. Ensuite, la totalité de la pale (partie plate et large de la pagaie) doit rentrer dans l’eau, le manche perpendiculaire à la surface. On tire et on répète le mouvement de façon régulière jusqu’à trouver le bon rythme de croisière. Il est essentiel d’avoir une bonne posture. Tenez-vous bien droit, vous vous épuiserez moins et aurez une technique de pagaie bien plus efficace.

bien pagayer à deux
Un, deux, un, deux ©Chilowé, Vexin

Comment s’équiper pour faire du canoë ?

  • Gilet de sauvetage à votre taille et un sifflet pour prévenir les autorités compétentes
  • Pagaie par personne et une pagaie de secours
  • Sangle de remorquage et au minimum 10m de corde de sécurité (tractage et fixation)
  • Son plus bel Opinel et une tranche de Bethmale si vous êtes dans les Pyrénées (à adapter donc selon les régions)
  • Bidons, sacs de transports étanches
  • Crème solaire, des lunettes de soleil et un chapeau type Jumanji
  • Vêtements que vous ne craignez pas de mouiller
  • Casque de sécurité par passager pour affronter les eaux bouillonnantes
  • Chaussures adaptées à la nage
  • Moyen lumineux de repérage + une boussole (pour la partie mer)
  • Trousse de premier secours
canoe équipement
Pas besoin de chaussettes

Quelles sont les règles de sécurité à connaître ?

En France, la réglementation autorise la navigation sur tous les cours d’eau, mais il y a des règles à respecter pour naviguer en toute sécurité. Primo, le port du gilet de sauvetage est obligatoire. Segundo, agissez avec calme et sérénité lors d’un chavirage. Il est préférable de se tenir à l’écart du bateau pour éviter la collision et nager les jambes en avant dans le sens du courant. Tercio, connaître le niveau d’eau est primordial pour pouvoir naviguer : le niveau d’eau minimum + 5cm = niveau minimum pour qu’un débutant puisse naviguer en toute sécurité. 

canoe charente
2 jours de descente en canoë sur la Charente @Chilowé

Comme tout moyen de déplacement propre qui se respecte, le canoë nécessite d’adopter une attitude responsable pour jouir d’un plaisir inégalé. 

  • No trace, on prend soin d’emporter tous ses déchets et on utilise des produits naturels.
  • On respecte la faune, de la flore, et les voisins.
  • On se renseigne sur les réglementations en vigueur en matière de feu et on garde un foyer le plus petit possible.

Les bons réflexes en cas de renversement

Dessaler, passer à la maille ça vous parle ? Ça arrive, et ce sont malheureusement les risques du métier ! En rivière, tout est question d’attitudes et de réflexes. Laissez-vous emporter par le courant et ne cherchez jamais à lutter. Une fois sur le dos, lancez vos pieds vers l’avant et transformez vous en libellule en étendant vos bras tels des petites ailes. On ne se remet sur ses jambes que lorsqu’on se trouve proche du bord avec un niveau d’eau réduit.

canoe
Et hop, on remonte en selle !

Quelles applications pour le canoë ?

  • Niv’eau est une application précieuse lorsqu’il s’agit de connaître les débits d’eau sur nos rivières françaises
  • Bien vérifier la météo ainsi que les courants auprès des directions territoriales de voies navigable de France
  • Un bon moyen de débuter consiste à jeter son dévolu sur une rivière qui propose des embarcations en location. L’application canoë France recense tous les loueurs de canoë en France ainsi qu’une grande partie des rivières et des parcours disponibles. 
  • Le site rivieres.info est une mine d’or pour tous les débutants en canoë
canoe france
J’vais mais j’ai peur

S’aventurer en toute liberté en mer, longer les côtes et se prélasser dans une grotte déserte peut faire rêver. Si votre embarcation fait moins de 4 m de long, vous devez rester à moins de 300 m d’un abri. Grâce à Windy, on se renseigne sur le vent qui peut être à la fois un allié et un obstacle de taille.

Quel âge pour pratiquer le canoë ?

Une balade bucolique sur une rivière paisible et sauvage est une expérience unique que votre chérubin ne sera pas prêt d’oublier. Imaginez son joli minois au moment d’apercevoir un renard sur la rive, le tout bercé par les clapotis de l’eau ! L’âge minimum pour embarquer vos enfants varient selon les régions (5 ans pour Aveyron contre 7 ans pour l’Ardèche). Votre enfant doit être en mesure de nager 25m et mettre la tête sous l’eau avec aisance. Le port d’un gilet de sauvetage reste indispensable même pour les Mayols en herbes.

canoe en famille
C’est quand qu’on arrive ?! ©Thibault Liebenguth

On estime qu’une balade de 10-15 km sur une rivière de classe I est un excellent début pour appréhender la rivière en famille  et mettre toutes les chances de votre côté pour éveiller de futures vocations. 

Classification des rivières par niveau

La classe de la rivière est une donnée essentielle à prendre en compte. Les rivières n’étant pas de longs fleuves tranquilles, l’évaluation de ce paramètre est assez complexe. Cependant, pour un débit “optimum” les cours d’eau sont notés de I à VI :

  • Les classes I à II correspondent aux parcours faciles et moyennement difficiles
  • La classe III pour difficile
  • Les classes IV à VI correspondent aux parcours très difficiles, extrêmement difficiles
canoe france
Niveau V : on marche sur l’eau

Où faire du canoë en France ?

Avec plus de 25 000 km de rivières, la France n’a aucune contrainte en matière de circulation sur ses belles rivières. Couplez ceci à des littoraux omniprésents et vous obtiendrez une multitude de possibilités pour vous lancer à l’aventure avec votre canoë et un.e partenaire de confiance. Nous vous avons listé des lieux que nous adorons. 

canoe charente
La Charente avec des charentaises sur le dos

L’Ardèche, le Tarn, l’Hérault, lac d’Annecy et le lac du Salagou sont des destinations extraordinaires. Non loin de notre belle capitale, voici 8 rivières autour de Paris à découvrir ! Pour partir en autonomie ou avec Chilowé en France, c’est par ici !

Quand pratiquer le canoë ?

L’avantage du canoë, c’est qu’il n’est pas nécessaire de vivre proche d’une plage paradisiaque. Un simple plan d’eau fera parfaitement l’affaire. Chaque saison réserve son lot de surprises. Le printemps et l’automne sont les saisons les plus propices pour naviguer sur la majorité des rivières françaises. L’été est lui aussi favorable à la navigation mais attention, car avec des niveaux d’eau réduits, la tâche s’annoncera donc plus laborieuse. Et pour les impatients, ceux qui n’ont pas prévu de rester les bras croisés en hiver, il ne vous reste plus qu’à vous aventurer sur vos lacs voisins. Et pourquoi ne pas tenter l’aventure maritime ?

canoe-paris-vexin
En attendant l’hiver… ©Chilowé, Vexin

Conseils pour le canoë en itinérance

L’itinérance est souvent synonyme de liberté et d’aventure absolue. On prend ainsi le temps de s’imprégner de la beauté d’une rivière et de ses villages accrochés aux falaises. Et soyons honnêtes, on n’est pas bien à regarder le soleil décliner sur la rivière en profitant de la chaleur d’un feu de bois ? 

bivouac canoe
Come on baby light my fire

Le premier conseil qu’on peut vous donner, c’est de prendre du matériel adapté. Les canoës canadiens privilégient l’espace et la stabilité. Il s’agit d’une simple coque qui favorise l’espace pour le transport. Les canoës sit on top sont facilement manœuvrables et surtout insubmersibles. Le kayak 1 place lui aussi très stable et facile à diriger convient parfaitement à une itinérance. Pour le matériel de bivouac, foncez voir l’article sur les indispensables en bivouac.

bivouac canoe
On n’est pas bien là ! ©Canoë Raid Aventure

Enfin, on le dira jamais trop, vérifiez les règlementations locales avant de vous lancer corps et âme dans votre prochaine expédition. On vérifie donc les réglementations en fonction des communes, parcs et réserves naturelles. Car aussi tentant que cela puisse paraître, on ne plante pas sa tente ou son hamac n’importe où.

Il n’y a maintenant plus qu’un pas pour ne faire qu’un avec son canoë. Vous êtes le courant, vous êtes la rivière, vous fermez les yeux et vous laissez porter par le bruit mélodieux de l’eau.

Vous en voulez encore ?